Left Menu

L'assurance de prêt est-elle obligatoire ?

Vous avez un projet que vous souhaitez financer à l’aide d’un crédit, et l’établissement qui vous accompagne vous demande une assurance de prêt. En quoi consiste réellement cette assurance ? Il s’agit d’une double protection, à la fois pour vous (l’emprunteur) et l’organisme qui vous aide à financer votre projet (le prêteur). Est-elle obligatoire ? Non. Mais l’usage veut qu’elle soit très fortement recommandée, et souvent imposée. Explications..

assurance pret rac recommandee

L’assurance emprunteur n’est pas une obligation légale

Au sujet de l’assurance emprunteur, aussi appelée assurance de prêt, la loi est très claire. En matière d’immobilier, on apprend ainsi que « l'assurance d'un prêt immobilier n'est pas obligatoire, mais l'organisme prêteur peut l'exiger, en particulier en ce qui concerne les risques liés au décès et à l'invalidité  ».
En clair, l’assurance emprunteur n’est pas obligatoire, mais un organisme financier peut vous refuser l’octroi d’un prêt si vous ne souscrivez pas d’assurance. Paradoxal ? Non, assez logique en réalité. Car il faut bien comprendre le fonctionnement de l’assurance :

  • Elle protège la banque face à une éventuelle défaillance de paiement de votre part ;
  • Elle constitue aussi une protection efficace pour vous et votre famille, permettant notamment de conserver le bien immobilier acheté à crédit en cas de perte brutale de revenus, d’invalidité ou d’incapacité ;
  • Dans le cas tragique d’un décès, l’assurance emprunteur constitue une protection pour vos proches, qui n’auront pas à régler vos dettes.

Généralement, les prêteurs exigent une couverture face à trois grands types de risques : le décès, la maladie et l’invalidité, et enfin la perte d’emploi.

Bien choisir son assurance lors d’un regroupement de prêts

Bien qu’elle ne soit pas obligatoire, l’assurance emprunteur possède un caractère quasi indispensable pour l’obtention d’un rachat de crédit. Dans ce contexte, il est donc primordial de soigner le choix de cette assurance, en vous orientant vers le contrat qui vous est le plus adapté.

Les banques, lorsqu’elles proposent une offre de crédit, peuvent également y joindre une offre d’assurance emprunteur. L’organisme prêteur peut refuser de vous accorder un prêt si vous ne l’assurez pas, mais il ne peut pas, en revanche, vous imposer son assurance.
Vous disposez d’un choix libre de l’établissement qui va assurer votre prêt. La seule condition à respecter est que le contrat d’assurance proposé par un organisme tiers dispose d’un niveau de garanties équivalent à celui de l’établissement prêteur d’origine (i.e. la banque).*

C'est pourquoi nous, IOB, qui agissons comme un courtier, recherchons pour vous une assurance emprunteur équivalente mais moins chère. Nous vous proposons alors systématiquement une assurance emprunteur dite "assurance délégation", ce qui signifie que le regroupement de vos crédits ne serait pas assuré par la banque elle-même mais par un assureur spécialisé.
En effet, grâce aux évolutions récentes de la loi (loi Lagarde et loi Hamon), vous pouvez choisir librement votre assurance emprunteur au moment de la signature de l’offre de prêt.

NB : Sachez également que dans le cadre d'un prêt immobilier, si, par manque de temps pour effectuer les démarches ou par volonté de simplification, vous avez souscrit l’assurance proposée par la banque, vous pouvez en changer. Cela est possible. Dans un délai de 12 mois à compter de la signature de l’offre de prêt, vous pouvez réaliser une délégation d’assurance (changer d’assureur) à condition encore une fois que le nouveau contrat possède des garanties à minima équivalentes au contrat d’assurance d’origine.

Lors d’un rachat de crédits, quel est le coût d’une assurance emprunteur ?

assurance ne pas negliger

Ne négligez pas le volet assuranciel d’un crédit. En effet, le coût de l’assurance représente le deuxième coût le plus élevé d’un crédit, après le coût des intérêts. Il est donc important de focaliser votre attention sur l’obtention d’un bon taux, des frais réduits… mais aussi d’une bonne assurance !

Le coût de l’assurance emprunteur varie en fonction du risque que prend l’assurance pour vous accompagner. Le prix de l’assurance est calculé en fonction de l’étendue de la garantie (comme par exemple le taux d’invalidité au-delà duquel elle entrera en jeu) mais aussi en fonction de la répartition de l’assurance sur ces derniers.

Dans le cas d’un couple qui souhaite obtenir un rachat de crédit immobilier par exemple, il est ainsi possible de souscrire deux contrats distincts, avec une garantie plus importante sur l'emprunteur que sur le co-emprunteur, admettons à 100% pour l'emprunteur principal et 50% pour le co-emprunteur.
Mais il est aussi possible de souscrire une assurance emprunteur pour la totalité du capital : 100 et 100%.
En cas de décès du co-emprunteur, dans le premier cas, l’assurance ne remboursera que la moitié du prêt restant dû, tandis que dans le second cas de figure, elle paiera l’intégralité de ce qui est dû.

Tout dépend de la santé, ou de l'âge des concernés par exemple. Chaque profil est différent. Chaque demandeur a sa propre histoire.
Demandez-nous conseil. Nous sommes en mesure de vous proposer de très bonnes assurances emprunteurs grâce à notre réseau de partenaires privilégiés.

appel gratuit 0 800 250 300