Left Menu

Taux faible/bas lors d’un rachat de crédits

Dans votre recherche d’une solution de rachat de crédits, vous êtes logiquement attentif au montant de la mensualité que vous devrez régler après le montage effectué. Le montant de cette future mensualité dépend de votre taux d’endettement actuel, des conditions négociables auprès des organismes bancaires, et du taux qui sera appliqué au rachat de crédits. Comment obtenir le meilleur taux possible ? Quelles sont les caractéristiques des dossiers qui obtiennent le taux le plus faible ? Voici nos réponses.

taux faible,bas lors d’un rachat de credits

Les conditions pour bénéficier du meilleur taux possible

Pour obtenir les meilleures conditions possibles, il n’y a pas de secret, il vous faut un bon dossier. Quelles sont les conditions précises ?

  • Plus votre taux d’endettement (part des crédits par rapport à votre revenu) est bas, et plus l’effort de désendettement dont vous avez besoin est faible. Si le taux d’endettement est inférieur à 50 % avant l’opération de regroupement de prêts, votre dossier a toutes les chances d’obtenir un taux de crédit global faible ;
  • A la lecture de vos opérations bancaires sur les derniers mois, aucun rejet de paiement ou même de retard pour honorer certaines mensualités ne doivent apparaître. Un incident bancaire (prélèvement refusé, chèque refusé, découvert prolongé), et vous allez alors éveiller la curiosité des organismes de crédit. Ces incidents bancaires ne sont pas toujours évitables. Essayez toutefois de les limiter, et de présenter un dossier sérieux au moment de votre demande ;
  • Si vous n’avez jamais utilisé le rachat de crédits par le passé, alors les organismes de crédit y seront sensibles. Les ménages qui y ont recours fréquemment sont moins bien perçus. Une utilisation trop récurrente peut d’ailleurs mener à un refus pur et simple ;
  • Dernière condition pour obtenir un taux faible, les revenus. Plus ils sont élevés, et moins le risque pris par la banque est important. Par conséquent, elle aura plus de facilité à appliquer un taux faible pour financer votre dossier.

Toutes les banques possèdent leurs propres conditions pour fixer les taux en fonction des profils. Plus votre dossier apparaît comme dégradé, c’est-à-dire avec des points bloquants ou qui incitent à la prudence, et plus le taux risque de grimper.

Retenez que le taux appliqué à votre opération augmentera si votre budget est déséquilibré, et que les incidents se multiplient trop souvent. Un fichage auprès de la Banque de France ou encore une procédure d’avis à tiers détenteur (ATD), si vous ne payez pas la somme que vous devez aux impôts, sont aussi des éléments qui feront augmenter le taux appliqué.

demande en ligne rapide :
3 minutes suffisent

Peut-on me proposer n’importe quel taux pour mon rachat de crédits ?

application du taux de rachat de credit

Les taux appliqués aux opérations de regroupement de prêts ne sont pas aléatoires. Ils répondent à des critères fixés par l’organisme de crédit lui-même. Le taux appliqué change également de manière mécanique en fonction de la durée de remboursement (plus la durée est longue et plus le taux augmente).

Toutefois, le taux ne peut pas sortir de certaines bornes. D’un point de vue légal, le taux d’usure réglemente et dimensionne les taux proposés par les banques.

Les différents taux proposés par les banques répondent à la réglementation en vigueur (articles L. 314-6 à L. 314-9 du code de la consommation et sur l’article L. 313-5-1 du code monétaire et financier) et respectent bien entendu le taux d’usure.

« Les seuils de l’usure sont publiés sous la forme d’un avis au JORF à la fin de chaque trimestre pour le trimestre suivant » peut-on lire sur le site tresor.economie.gouv.fr, qui détaille les seuils de l’usure applicables. Le taux d’usure n’est qu’une référence, et ne constitue pas de manière précise le taux qui vous sera appliqué.

Exemple avec un seuil de l'usure applicable à compter du 1er juillet 2016 de 7,40% pour les prêts d'un montant supérieur à 6 000€. Un bon dossier pourra prétendre à un taux bas, voisin parfois des 2%, tandis qu’un dossier jugé plus risqué, et avec un fort désendettement à appliquer, pourra se voir appliquer un taux de 6 à 7%. L’usure sert de plafond, mais la liberté des banques est importante.

appel gratuit 0 800 250 300