Left Menu

Comment s’adapter face à une perte de revenus soudaine ?

Les causes de la perte de revenus

Que l’on soit salarié en CDI, salarié avec un contrat à durée déterminée (CDD) ou que l’on multiplie les contrats plus précaires (comme l’intérim), personne n’est à l’abri d’une perte de revenu soudaine.

A cause d’un licenciement économique, d’un accident ou même, dans un registre moins sombre, d’une reconversion professionnelle, vos revenus peuvent soudainement changer. Quel que soit le motif, le résultat est le suivant : vous allez devoir composer avec un budget réduit dans les mois à venir. Pas de panique, penchez-vous sur vos finances et étudions ensemble les solutions pour diminuer l’impact de cette perte.

Perte de revenus sur un salaire

Quelles sont les méthodes à votre disposition pour compenser une perte de revenus ?

Première étape, face à une perte de revenus, informez-vous sur vos droits. Selon l’origine de la perte, vous pouvez peut-être bénéficier d’aides de la part de l’Etat. Si vous êtes malade, il s’agira d’indemnités de la Sécurité Sociale, si vous êtes licencié, de l’allocation chômage…

Il existe des aides qui correspondent à la plupart des cas de figure, pensez donc à vous renseigner. Ce sera d’autant plus vrai si vous vous retrouvez complétement privé de rentrées d’argent. Vous serez alors éligible au Revenu de Solidarité Active (RSA) et aux aides pour le logement (APL) distribuées par la CAF.

Le seul point noir de ces aides : comme toute démarche administrative, elles demandent la constitution de dossiers. Elles peuvent donc prendre jusqu’à plusieurs mois pour être traitées. Sachez tout de même que dans la plupart des cas, la date du premier dépôt de dossier fera foi. Vous serez donc remboursé des sommes qui vous sont dues pendant la période de traitement.

Comment réduire ses charges au minimum ?

Reduction de charges dans le rachat de credit

Outre les aides, c’est aux dépenses qu’il faut s’attaquer. Il est important de les réduire, afin de les adapter à vos nouveaux revenus. De nombreux organismes disposent de programmes destinés à accommoder les clients en difficulté financière.

Contactez vos créanciers. Moyennant une attestation prouvant votre situation, EDF propose par exemple un tarif Première Nécessité. Même si vous ne pensez pas pouvoir obtenir de réduction de vos charges, il est toujours bon de tenir informé ses créanciers lors de difficultés financières.

Ils seront d’autant plus enclins à vous accorder des délais de paiement si vous ne les mettez pas devant le fait accompli. Voici quelques postes de dépenses que vous pouvez réduire facilement :

  • Les mensualités de crédit. Si vous avez un emprunt en cours de remboursement, vous pouvez le renégocier et diminuer vos mensualités. Vous pouvez également envisager le regroupement de crédits et complétement rééchelonner votre remboursement. Certains contrats permettent de mettre en pause le remboursement et de décaler d’autant celui-ci pendant un mois ou plusieurs mois ;
  • Diminuez vos dépenses quotidiennes. Vous ne pourrez bien sûr pas arrêter de manger mais vous pouvez par exemple envisager d’arrêter un abonnement de télévision par satellite, ou réduire votre consommation de jeux vidéo, voire d’offres de musique ou de cinéma. Une bonne occasion de trouver des offres à des prix plus bas, parfois avec un meilleur rapport qualité / prix ;
  • Parlez à votre banquier. Votre conseiller financier peut vous proposer des solutions spécifiques pour palier à votre manque de revenus. Il pourra augmenter votre découvert ou vous proposer une carte bancaire adaptée à vos besoins.

Comment anticiper une éventuelle perte de revenus ?

Nous avons vu les solutions pour agir après une perte de revenus. Il est aussi possible d’anticiper ces difficultés. Si vous ne pouvez pas prévoir une maladie ou une perte d’emploi, vous pouvez par contre dès aujourd’hui prendre quelques mesures de sécurité en ce qui concerne vos finances.

Etablir un budget pour chacune de ses charges mensuelles et faire le compte de ses dépenses constitue ainsi un pas dans la bonne direction. Cela permet d’éliminer d’éventuels achats superflus et de faire le point sur ses ressources.

Grâce à cette vision claire de votre budget, vous pourrez réserver une partie de vos revenus pour les placer sur un produit d’épargne et éviter les découverts. Même si vous ne parvenez à mettre de côté que quelques euros tous les mois, ils seront disponibles en cas de coup dur. Enfin, limitez votre endettement et pour chacun de vos crédits pensez à vérifier l’étendu de votre assurance. Il n’y a pas de petites économies.

demande en ligne rapide :
3 minutes suffisent
appel gratuit 0 800 250 300