Left Menu
numéro meilleurtauxsolution

Un nombre croissant de Français se retrouvent piégé dans l’univers du surendettement

calculs de dettes

En France comme pour la plupart des pays où la présence de l’épidémie du coronavirus est détectée, force est de constater que la crise sanitaire a engendré une crise économique. Des problèmes majeurs se manifestant à travers les difficultés financières qui ne font que s’accentuer auprès des ménages désormais de plus en plus nombreux à se trouver dans une situation de surendettement.

Aides gouvernementales, prise en charge du chômage partiel ou encore rachat de crédits, les Français disposent de différentes options pour faire face à leurs difficultés financières en ces temps de crise à la fois sanitaire et économique.

Mais il semblerait que ce ne soit pas suffisant si l’on croit le nombre croissant de dossiers de surendettement déposés dernièrement auprès de Banque de France. Et ce ne serait que le début selon Pauline Dujardin, juriste de l’association Crésus annonçant que le pire est à venir. Ce, en pointant du doigt les conséquences de l’instabilité professionnelle qui aura tendance à se renforcer et qui ne fera qu’exacerber la situation.

Une grosse vague de surendettement attend les Français au tournant

D’après Pauline Dujardin, une période difficile marquée par la montée en force du surendettement attend les Français au tournant en faisant valoir que :

On s’attend à une vraie grosse vague au premier semestre 2021.

Pauline Dujardin

En tant que juriste pour le compte de Crésus, cette association accompagnant les personnes en situation de surendettement, Mme Dujardin est en effet bien placé pour le dire constatant que les demandes de soutien effectuées par les personnes surendettées ont pratiquement explosé.

Dans un rapport récent, Banque de France en donne d’ailleurs la preuve en précisant que sur la période d’août à septembre 2020, le nombre de dossiers déposés auprès de ses services est passé de 8885 à 10 014. Un élément indiquant que les Français évoluent désormais dans un contexte économique exacerbant les difficultés à rembourser.

L’instabilité professionnelle y joue un rôle majeur

Aux yeux de Pauline Dujardin, l’instabilité professionnelle joue un rôle majeur dans cette croissance du nombre d’individus se trouvant dans une situation de surendettement constatée depuis août. Un phénomène qui intervient après la période d’accalmie des mois précédents, alors que le pays était en pleine crise du Covid-19 pour inciter un individu se trouvant dans une mauvaise posture à dire que :

Au moment où j’espérais prendre une respiration, non seulement je ne peux pas payer mes échéances et la banque réclame la totalité de mes crédits ouverts il y a plusieurs années.

Pauline Dujardin

À noter que la plupart des endettés et des plus vulnérables économiquement sont désormais face à ce genre de dilemme ramenant la juriste de Crésus à les encourager à prendre les devants en cherchant des solutions ou aides dès les premiers signes de défaillance financière. Dans cette optique, cette experte a d’ailleurs fait savoir que les difficultés auront tendance à s’accentuer et concerner davantage d’individus dans les semaines à venir en expliquant que :

On est vraiment sur le principe de gens qui vont être licenciés en lien avec le Covid-19, et qui vont perdre la capacité de remboursement qu’ils avaient au moment de la conclusion du crédit. Les gros projets de licenciements ne sont pas encore intervenus.
appel gratuit 0 800 250 300