Left Menu
numéro meilleurtauxsolution

Vendée affiche la deuxième année record en matière d’intentions d’embauche auprès des entreprises

 demande de financement

Vendée affiche la deuxième année record en matière d’intentions d’embauche auprès des entreprises. Il s’agit là de l’enseignement majeur que l’on pourrait retenir des résultats de l’enquête menée par Pôle emploi sur ce sujet auprès des employeurs de ce département. Une perspective encourageante qui n’a pas manqué de se manifester au premier trimestre de 2021.

Sur la période d’octobre à décembre 2020 et dans le cadre de l’étude intitulée « Besoins en main-d'œuvre », une branche départementale de Pôle emploi a mené une enquête auprès de 19 500 entreprises du département de Vendée. L’initiative qui a permis de découvrir que cette partie de la France a enregistré un niveau record dans le domaine des recrutements.

Du moins, si l’on tient compte des intentions d’embauches annoncées par les employeurs pour la période d’exercice de 2021. Une tendance qui ne date pas d’hier selon les auteurs de cette investigation mettant en exergue une baisse des tensions dans les difficultés à recruter.

Une tendance qui ne date pas d’hier

Dans le cadre de cette enquête, Pôle emploi a analysé les 5 000 réponses obtenues auprès des entreprises du département de Vendée. Le résultat est plutôt encourageant étant donné que pour la deuxième année consécutive, cette partie du pays a enregistré un niveau record en matière d’intentions d’embauche.

Dans les détails, l’organisme a démontré dans son rapport que 34,5 % des employeurs se déclaraient prêts à recruter en 2021. En légère baisse (-4,4 %) par rapport en 2020 en passant de 43 000 intentions d’embauche à 41 168, mais nettement plus élevé (+10 %) une fois comparé à 2019.

Ainsi, malgré la crise et ce léger fléchissement, tout indique que le niveau est relativement élevé pour ce département affichant le plus fort taux de la région. Et en y regardant de près, l’on constate que cette tendance ne date pas d’hier étant donné que depuis 2015, ce chiffre a plus que doublé, alors qu’il était de 20 000.

Aussi, il faut préciser que dans le lot, 50,3 % des projets, soit 20 700 intentions d’embauche, concernent les activités saisonnières, dont 11 162 concentrés à La Roche-sur-Yon.

Cette réalité cache une autre

Ce niveau record est certes une bonne nouvelle pour les individus en quête d’activité. Mais d’après les auteurs de cette étude, cette réalité cacherait une autre moins encourageante si l’on croit Anne Dauchez, directrice départementale de Pôle emploi en Vendée faisant remarquer que :

La main-d’œuvre disponible est malheureusement plus importante cette année qu’en 2020.

Anne Dauchez

Tout cela pour en venir au fait qu’avec la crise, le nombre de personnes sans travail est à la hausse dans le département que pour garder l’équilibre financier, elles sont bien nombreuses à recourir à un emprunt bancaire si d’autres ont fait appel au rachat de crédits pour alléger le poids de leur dette.

Ce qui revient également à dire que le phénomène des recrutements qui s’est confirmé sur le terrain au premier trimestre de cette année a été une aubaine parfaite pour ces dernières. Et puisque la main-d’œuvre est à portée, il serait facile de déduire que les besoins en recrutement sont plus faciles à concrétiser pour les entreprises.

La preuve, le nombre d’employeurs (50,3 %) jugeant cette tâche difficile a baissé de 8 points entre janvier et mars 2021 par rapport en 2020 sur la même période. Et puisqu’il s’agit d’une moyenne départementale, certaines disparités ont été révélées avec un taux élevé à :

  • 55,5 % pour le bassin de Challans ;
  • 44,9 % pour Sables-d’Olonne ;
  • 48,0 % pour Fontenay-le-Comte.
appel gratuit 0 800 250 300