Left Menu
numéro meilleurtauxsolution

Dans le Tarn, plus de la moitié des personnes surendettées n’ont aucune capacité de remboursement

 monnaie

Tout comme le reste de la France, la tendance est à la baisse en ce qui concerne le nombre de dossier de surendettement enregistré dans le Tarn selon le dernier rapport de Banque de France de la région. Une bonne nouvelle qui en cacherait une plus inquiétante selon l’Institution craignant le pire pour les ménages les plus modestes.

Une baisse drastique du nombre de dossiers déposés auprès de la Commission de surendettement, c’est l’un des points culminants que l’on pourrait retenir du bilan 2020 de Banque de France.

Un rapport permettant de constater que dans le Tarn, la moyenne régionale est encore plus encourageante que le niveau national en affichant une baisse particulièrement importante. Mais ce qui mérite le plus l’attention, c’est la face cachée de cette bonne nouvelle selon Didier Quinet annonçant que plus de la moitié des personnes surendettées n’ont aucune capacité de remboursement.

La raison expliquant les efforts fournis par la banque centrale dans la mise en place de dispositifs de préventions dans le but ultime d’aider les ménages à éviter le pire.

Des mesures de préventions s’imposent

Pour les personnes les plus endettées, le mécanisme de rachats de crédits fait partie des solutions les plus efficaces pour éviter le surendettement pour la simple raison que ce choix permet d’alléger le poids de la dette en réduisant les mensualités et en prolongeant les délais de remboursement. Mais pour mettre toutes les chances de leur côté, la Banque centrale a jugé bon que des mesures de préventions s’imposent en s’adressant particulièrement aux familles à faibles revenus et aux travailleurs sociaux.

En prenant l’exemple de Banque de France dans le Tarn, l’on constate ainsi qu’en dehors de l’accélération du traitement des dossiers de surendettement, les Français peuvent compter sur l’accompagnement des Points budgets et des outils de gestion et d’informations disponibles en ligne sur le site officiel de l’organisme. À Didier Quinet, d’ajouter :

La commission de surendettement s’appuie sur plus d’une centaine de travailleurs sociaux, sur l’Udaf, les centres communaux d’action sociale, les 12 Maisons du département et nombre de collectivités et d’associations.

Didier Quinet

Et d’insister sur le fait que :

Les travailleurs sociaux sont un excellent relais dans l’accompagnement indispensable des personnes en difficulté… pour ne pas attendre et saisir au plus vite la commission.

Didier Quinet

À noter qu’à fin mars, se tiendra dans le Tarn, auprès des Missions Jeunes, la Semaine nationale de l’éducation financière qui permettra aux intéressés de suivre des formations sur la marche à suivre en cas de surendettement.

Une baisse particulièrement marquée, mais

Dans un volet dédié à la Commission départementale de surendettement du Tarn, le bilan 2020 de Banque de France a fait savoir que :

Avec 596 dossiers enregistrés en 2020 à la Banque de France, la tendance à la baisse dans le Tarn se poursuit depuis les – 12,5% de 2018. Ce recul des surendettements avérés est particulièrement marqué (— 31%), pour les deux premiers mois de 2021 par rapport à 2020. Mais sans retrouver les niveaux de 2019, excepté au mois de décembre.

Ainsi par rapport à la moyenne nationale qui, rappelons-le est de 24%, le Tarn peut se targuer d’afficher une baisse particulièrement marquée, mais qui s’est accompagnée d’une situation quelque peu inquiétante si l’on tient compte de deux indicateurs majeurs :

  • 53,9% des individus surendettés n’ont aucune capacité de remboursement ;
  • 53,4% des concernés sont des personnes seules, dont des femmes pour plus de la moitié (53,4%).

Une situation qui intervient, alors que depuis début janvier 2021, la Commission a fait état d’une centaine de nouveaux dossiers de surendettement expliquant la mise en place des dispositifs de prévention susmentionnés.

appel gratuit 0 800 250 300