Left Menu
numéro meilleurtauxsolution

La progression est au rendez-vous dans le royaume britannique pour les ventes au détail

 vêtements

Alors que les citoyens européens ont drastiquement diminué leur consommation à cause de la crise sanitaire, il semblerait que la tendance est sur le point de s’inverser au Royaume-Uni. C’est du moins ce qu’ont affiché les résultats d’une enquête de l’Office national des statistiques. Selon cette étude, les ventes au détail y ont progressé en février 2021.

Suite à l’avènement de la pandémie du covid-19 et l’instauration du premier confinement en 2020, les consommateurs ont beaucoup réduit leurs postes de dépenses, gonflant ainsi leur compte épargne et impactant grandement sur le recours aux rachats de crédits. Un phénomène prévisible, mais qui aura eu pour conséquence de considérablement freiner la machine économique.

Face à cette situation, les gouvernements des différents pays du vieux continent ont incité leurs citoyens à reprendre leurs habitudes de consommation afin de relancer l’économie et limiter les retombées de la crise sanitaire.

Cependant, les ménages concernés ont préféré se montrer prudents et ont pour la plupart limité les dépenses afférentes aux produits alimentaires. Il semblerait pourtant que la tendance commence à s’inverser outre-Manche.

Les ventes au détail ont augmenté

En début de l’année 2021, suite à l’instauration d’un confinement strict et de la fermeture des écoles au Royaume-Uni, les ventes au détail y ont chuté de 8,2 %. Mais ils sont repartis à la hausse en février. En effet, l’Office national des statistiques (ONS) a indiqué que les ventes au détail ont augmenté de 2,1 % en volume sur un mois.

Cette hausse est notamment due aux grands magasins qui ont continué d’ouvrir l’accès à une partie de leurs rayons qui proposaient des articles considérés comme essentiels, tels que des produits alimentaires ou des équipements pour la maison.

Une partie des ventes réalisées portait essentiellement sur des articles de bricolage et pour le jardin. D’après l’explication de l’ONS, les citoyens britanniques se prépareraient à la levée des restrictions sanitaires et ont ainsi acheté les équipements nécessaires pour recevoir des invités.

Susannah Streeter, une analyste de Hargreaves Lansdown, a commenté cette tendance haussière des ventes au détail :

Beaucoup de foyers ont accumulé des économies pendant la pandémie, et cela pourrait être le début d'un vent de dépenses dans la vie sociale après tant de temps passé à l'intérieur.

Susannah Streeter

Le prix des vêtements ont chuté

Si les ventes au détail ont rebondi au Royaume-Uni, les ventes de vêtements en volume, en revanche, ont continué de diminuer. En février 2021, ils étaient en baisse de 50,4 % par rapport à la même période l’année dernière. À certains observateurs d’indiquer qu’il n’y a aucun intérêt à acheter des vêtements tant que le confinement est encore en vigueur. Susannah Streeter, de son côté, a souligné que :

Acheter des vêtements n'est plus à la mode.

Susannah Streeter

Conséquence de cette chute des ventes, le prix des vêtements et des chaussures a diminué de 5,6 % sur les douze derniers mois. C’est le pire recul jamais enregistré depuis 2009.

Concernant la commercialisation de voitures, elle a également chuté. Ici, la baisse s’est élevée à 26,5 % sur les douze derniers mois. Sur un an, les ventes en ligne ont toutefois nettement progressé, atteignant 36,1 % des parts de vente en février, contre seulement 20 % à la même période en 2020.

appel gratuit 0 800 250 300