Left Menu
numéro meilleurtauxsolution

Les conditions d’octroi du prêt habitat jouent un rôle déterminant dans le pouvoir d’achat immobilier des ménages

 Famille

Pour les Français Les conditions d’octroi du prêt habitat jouent un rôle déterminant dans le pouvoir d’achat immobilier des ménages. C’est l’un des points culminants que l’on pourrait retenir des résultats des études menées par les notaires de France mettant en exergue dans leur rapport publié récemment les différents éléments indiquant dans ce sens.

L’évolution du pouvoir d’achat immobilier des Français, c’est sur ce sujet que les notaires de France ont dernièrement concentré leurs études. L’initiative qui a permis à ces experts de découvrir que les emprunts bancaires jouent un rôle majeur dans ce domaine.

Ces derniers estiment en effet que les conditions d’octroi ont une influence majeure sur le système que ce soit à travers le prêt habitat ou le rachat de crédits. Ce, en s’appuyant sur le fait que la hausse ou la baisse de la surface accessible constatée ces dernières décennies dépend de l’assouplissement ou du durcissement de ces mécanismes financiers.

Il y a eu des hauts et des bas

Dans le cadre de leurs études, les notaires de France se sont concentrés sur la période de 1999 à 2020. L’occasion leur permettant de constater que durant cet intervalle, il y a eu des hauts et des bas en ce qui concerne l’évolution du pouvoir d’achat immobilier des Français.

Dans les détails, ils ont ainsi démontré que :

  • En 1999, un ménage pouvait s’offrir 100 m² ;
  • 60 m² en 2008 au plus forts de la crise des subprimes ;
  • 90 m² à fin 2020.

Ainsi, tout indique qu’entre 1999 et 2008, le système a fait machine arrière en affichant une baisse moyenne de 13% avant de tenter de remonter la pente en l’espace d’une décennie en permettant aux ménages d’augmenter leur surface immobilière à hauteur de 49%.

Aussi, ces experts ont tenu à faire savoir que la reprise constatée depuis 2008 cache une grande disparité pour chaque région étant donné que la différence peut aller de 56 m² à 176 m² avec le Limousin pour la meilleure performance et l’Île-de-France en dernier de la liste.

Fortement influencé par les conditions d’octroi des emprunts immobiliers

Il va sans dire qu’en deux décennies, l’effet yoyo était au rendez-vous en ce qui concerne le pouvoir d’achat immobilier des Français. Non pas sans raisons selon les notaires de France démontrant que les conditions d’octroi des emprunts bancaires dédiés à l’investissement dans la pierre y sont pour beaucoup.

En prenant en compte la période de 1999 à 2008 par exemple, ils ont fait remarquer que les capacités d’achat des ménages ont reculé de 42% pour la simple raison que le prix au mètre carré n’arrêtait pas d’augmenter, alors que les taux d’intérêt demeuraient élevés.

Pour en comprendre le fonctionnement, il faudrait ainsi découvrir que le pouvoir d’achat immobilier se calcule à travers la capacité d’emprunt des ménages et le coût au m² des logements vendus. Ce qui a permis de découvrir que ces dix dernières années, la tendance est à la hausse, grâce à deux leviers majeurs :

  • Des taux de crédits toujours plus bas avec une moyenne estimée à 1,4% en 2019 contre 5% en 2008 ;
  • Des durées d’endettement allongées en moyenne sur 20 ans et pouvant grimper jusqu’à 27 ans selon les dernières recommandations du Haut Conseil de stabilité financière.
appel gratuit 0 800 250 300