Left Menu
numéro meilleurtauxsolution

Explosion des prix rime avec croissance des ventes de logements anciens aux États-Unis

 batiments de logements aux Etats-Unis

La Fédération nationale des agents immobiliers américains (NAR) a récemment rendu public un rapport concernant l’évolution du marché des logements dans l’ancien aux États-Unis. Ce qui a permis à l’organisme de démontrer que cette filière était au mieux de sa forme au mois d’août en affichant un niveau record en matière de vente.

Aux États-Unis, l’heure est à la reprise pour l’investissement immobilier. Du moins, en ce qui concerne les logements dans l’ancien si l’on croit le rapport de la NAR précisant que cette filière a, en août, affiché la meilleure performance jamais enregistrée depuis 2006.

Une prouesse qui s’installe, alors qu’en parallèle, la croissance tarifaire était également au rendez-vous en affichant une hausse à deux chiffres donnant la preuve de la détermination des Américains d’accéder à la propriété. Et ce n’est pas faute de le croire puisqu’en y regardant de près, l’on constate que ces derniers disposaient d’assez de leviers pour soutenir leur motivation.

Les acquéreurs sont bien armés pour faire face à l’explosion des prix

D’après la NAR, le prix du logement ancien avait pratiquement explosé en août dernier en affichant une croissance significative de 11,4 % par rapport en 2019 sur la même période en précisant que :

Il s'agit du 102ème mois consécutif de hausse des prix, soit plus de huit années ininterrompues.

Résultat, un acquéreur devait en moyenne disposer d’un budget élevé à 310 600 dollars pour espérer devenir propriétaire. Mais d’après les constats, cette croissance ne semble pas effrayer les acquéreurs qui sont bien armés pour y faire face notamment, grâce aux taux bas du prêt habitat et du rachat de crédits.

Un levier majeur renforçant leur pouvoir d’achat immobilier qui est d’autant plus soutenu, grâce à la tendance baissière du niveau de chômage associée à l’essor du télétravail rendant possible le changement de vie pour beaucoup d’Américains. Après tout, ces derniers sont plus que motivés à rattraper leur retard si l’on croit Joel Kan, expert de la MBA (association des courtiers immobiliers Mortgage Bankers Association) soulignant que :

Les transactions immobilières qui avaient été reportées au plus haut de la pandémie sont désormais en train d'être finalisées.

Joel Kan.

Un niveau record a été atteint

Il va sans dire que les Américains sont bien motivés et bien armés pour faire face à l’explosion tarifaire des logements dans l’ancien. La preuve en est que 6 millions de transactions ont été effectuées en août 2020, en progression de 2,4 % par rapport au mois précédent et de 10,5 % en glissement annuel. Soit, à un niveau record jamais atteint depuis plus d’une décennie si l’on croit la Fédération nationale des agents immobiliers américains précisant que :

Les reventes de logements anciens aux États-Unis ont atteint en août leur plus haut niveau depuis décembre 2006.

Une situation qui a d’ailleurs permis à certains analystes de dire que cette performance est la preuve du rapide rétablissement de cette filière mise à mal par les conséquences de l’épidémie du coronavirus. Un point de vue partagé par Lawrence Yun, économiste en chef de la NAR ajoutant que :

De nouvelles hausses des ventes sont probables pour le reste de l'année, grâce aux taux d'intérêt bas et à un taux de chômage en baisse.

Lawrence Yun.

appel gratuit 0 800 250 300