Left Menu
numéro meilleurtauxsolution

Bercy estime que la baisse du pouvoir d’achat des Français enregistrée cette année n’est que passagère

MINI caddie et finances euros

La récente présentation du PLF (projet de loi de finances) 2021 fut l’occasion pour Bercy de révéler qu’après plusieurs années de tendance haussière, le pouvoir d’achat des Français a décidé d’évoluer à contre-courant porté par différents éléments. Une situation qui ne serait que passagère selon les pouvoirs publics qui demeurent optimiste pour une reprise rapide.

Olivier Dussopt a récemment profité de la présentation du projet de loi de finances 2021 pour toucher un mot en ce qui concerne la situation économique des Français depuis le début de la crise. Une manière pour le ministre en charge du Budget de dire que, malgré les différentes mesures adoptées par le gouvernement, les offres de prêt ou le rachat de crédits, leur pouvoir d’achat s’est quelque peu amenuisé cette année par rapport aux saisons précédentes.

Ce qui porte à croire que les ménages pourraient se retrouver dans une situation difficile, mais en prenant compte de différents indices, Bercy reste confiant et s’attend à une évolution plus positive dès 2021.

Baisse du pouvoir d’achat oui, mais pas pour longtemps

Selon le ministre en charge du Budget, le pouvoir d’achat des Français aurait chuté de 0,5% cette année après l’effondrement de 1,2% constaté en 2013 et de 0,4% en 2012 en notant que depuis 2014, la tendance est à la hausse avec une croissance de 1,2% se retrouvant à respectivement 1,7%, 1,3% et 2,1% en 2017, 2018 et 2019. Une situation qui a d’ailleurs incité Olivier Dussopt à déclarer que :

C’est une baisse inédite.

Olivier Dussopt

Avant d’ajouter que :

Pour nous, c'est une baisse très conjoncturelle, nous prévoyons un rebond de 1,5% du pouvoir d'achat dès 2021.

Olivier Dussopt

Ainsi, Bercy pense que cette décadence n’est que passagère même si ce n’est trop de l’avis de certains observateurs constatant un nombre peu élevé de mesures destinées à relever ce défi dans le PLF 2021 qui aurait seulement prévu des aides à la rénovation énergétique et un dispositif de soutien à l’achat de véhicule propre. Une remarque permettant d’ailleurs à ces derniers de dire que :

Le gouvernement aurait pu mettre en place des actions ciblées comme des bons de réductions ou des tickets-restaurants.

Olivier Dussopt

Ce qui les a cependant pas empêché de rappeler que :

De nombreuses mesures d'urgence en faveur des ménages ont déjà été prises ces derniers mois, comme la revalorisation de l'allocation de rentrée scolaire.

Portée par différents éléments

En annonçant cette nouvelle quelque peu inquiétante concernant le pouvoir d’achat, le ministre du Budget n’a pas pu s’empêcher de souligner que cette situation a été portée par différents éléments en précisant que :

Il est lié aux destructions d'emplois, à la baisse d'activité de certains Français qui ont vu leur mission s'arrêter depuis le début du confinement.

Les mêmes raisons incitant également Bercy à penser à une situation passagère en faisant valoir que :

Avec la prise en charge du chômage partiel, pendant et après le confinement, nous avons mis en place les outils de protection des revenus jugés les plus efficaces en Europe.

Une autre source de son optimisme qui est d’autant soutenue sachant que durant cette période difficile, le niveau d’épargne des Français a considérablement progressé en atteignant la barre des 85 milliards d’euros. La preuve que ce recul est en partie le reflet du choix des ménages à mettre de l’argent de côté plutôt que de les dépenser.

appel gratuit 0 800 250 300