Left Menu
numéro meilleurtauxsolution

Certains analystes entretiennent l'espoir d'un vigoureux rebond de l'économie dès la fin de la pandémie du Covid-19

Don de lot de billets euros

À travers différents indices, certains analystes sont parvenus à conclure que les conséquences actuelles de l’épidémie du coronavirus sur l’économie mondiale font penser à la crise financière de 2008. Et en effectuant la comparaison entre ces deux évènements marquants, ces derniers pensent que contrairement à la période précédente, l’espoir d’un vigoureux rebond est possible dès la fin de cette pandémie.

Les conséquences économiques liées au Covid-19 ont l’air du déjà-vu. C’est du moins, ce que s’accordent à dire certains observateurs qui pensent à une réplique de la crise financière secouant le monde en 2008.

Ce, en observant les indices permettant de s’y référer comme l'endettement insoutenable du secteur privé qui sont lourdement rattachés à différents types d’emprunt et au rachat de crédits, l’effondrement des cours boursiers ou encore les coûteux plans de sauvetage d’urgence des États concernés.

Et puisqu’il s’agit d’une crise sanitaire, ces analystes estiment que son passage sera de courte durée pour permettre aux nations d’assurer la reprise économique dans les plus brefs délais. Ce qui ne pourrait cependant pas être le cas si l’on croit d’autres observateurs qui se sont également penchés sur la question.

L’espoir d’une vigoureuse reprise de l’économie est possible

Pour certains analystes, l’espoir d’une vigoureuse reprise de l’économie est possible. Pour étayer ces dires, ces derniers misent sur la singularité de cette crise financière de 2020 qui tire sa source de l'effondrement de la production et de la consommation impactant à la fois l’offre et la demande. Tout cela, suite aux mesures de confinement empêchant les entreprises de poursuivre leurs activités et les employés de continuer de travailler.

Ainsi, contrairement à la crise financière de 2008 qui a été provoquée par l'éclatement d'une bulle immobilière entraînant une crise bancaire, ces experts estiment que :

Il s'agit d'une crise brutale, mais de courte durée, appelée à disparaître dès que le coronavirus aura disparu.

Dans ce sens, ces observateurs misent essentiellement sur la capacité des gouvernements à éliminer cette épidémie au plus vite d’autant que ces derniers ont d’ores et déjà mis sur pied de coûteux plans d’urgence destinés à soutenir les entreprises en difficultés sans parler des injections massives de liquidité des banques centrales dans le secteur entrepreneurial.

Les gouvernements ont intérêt à vaincre le Covid-19 au plus vite

Comme susmentionné, l’espoir d’une reprise rapide de la croissance économique dépend essentiellement de la capacité des gouvernements à vaincre le Covid-19 dans les plus brefs délais. Dans le cas contraire, les analystes s’attendent au pire en faisant valoir que :

Le choc est d'une rare violence, puisque nombre d'entreprises sont contraintes de stopper purement et simplement leurs activités, ce qui entraîne immanquablement un effondrement économique qui risque de provoquer un chômage de masse et une récession bien plus profonde que la Grande Récession de 2009.

Ces spécialistes estiment même que la situation est d’autant plus critique maintenant que cette crise sanitaire survient dans un contexte où le monde est confronté à des risques systémiques et à des déséquilibres financiers. Ce, sans compter le fait que les dispositifs actuellement mis en place pour enrayer ce fléau ne sont pas sans conséquence sur le long terme puisqu’ils contribuent à l’alourdissement de l'endettement public et des bilans des banques centrales.

Soit, autant de facteurs faisant penser à différents scénarios inquiétants comme :

  • La faillite en série des entreprises considérablement endettées et à la fois en manque de liquidité face à la chute subite de leurs revenus ;
  • La recrudescence des mauvaises créances impossibles à rembourser mettant en mauvaise posture les banques ;
  • Les problèmes budgétaires au niveau des États.

Des problèmes qui font inéluctablement penser aux conséquences de la crise de 2008 pour permettre à certains experts de dire que :

L'efficacité de cette mise sous perfusion temporaire de l'économie dépend de la capacité des gouvernements à enrayer la pandémie suffisamment rapidement, sans quoi son coût budgétaire pourrait s'avérer insoutenable.
appel gratuit 0 800 250 300