Left Menu
numéro meilleurtauxsolution

L’Italie a une chance d’assurer sa reprise économique malgré son taux d’endettement des plus élevés

ménage en gestion des dettes

L’Italie a une chance d’assurer sa reprise économique après cette crise sanitaire, malgré le taux élevé de sa dette publique. C’est du moins, l’avis de Fabrizio Pagani qui a soutenu que le pays dispose des atouts nécessaires pour y parvenir notamment dans la mesure où son gouvernement venait à déployer certains dispositifs de soutien.

Fabrizio Pagani, ancien chef de cabinet du ministre des Finances entre 2014 et 2018 et actuellement responsable de la stratégie chez Muzinich & Co est bien placé pour analyser la situation de l’Italie face aux impacts de la crise du coronavirus sur sa santé économique.

Ainsi, cet expert estime qu’après le passage de l’épidémie, cette péninsule a une chance de financer la reprise même si elle croule actuellement sous le poids de la dette publique avec un taux élevé à 155% du PIB. Dans ce sens, ce spécialiste a d’ailleurs mis en exergue les différents éléments lui permettant de tabler sur un tel aboutissement.

Le pays le plus endetté de l’Europe

Pour faire face à l’épidémie du coronavirus, de nombreux pays sont contraints de débloquer des sommes colossales quitte à renforcer davantage la dette de l’État. Une situation qui concerne toutes les nations européennes où l’on détecte la présence de cette pandémie avec en tête de liste l’Italie enregistrant un taux d’endettement qui devrait toucher la barre des 155% du PIB cette année.

Soit, à un niveau relativement élevé par rapport à celui de la France et de l’Espagne avec un peu plus de 100% à leur actif en notant qu’à ce stade, ils ont d’ores et déjà atteint un seuil inquiétant. Tout cela pour dire que l’Italie est le plus vulnérable de tous pour inciter les agences de notation Fitch à Standard &Poor’s à dégrader sa note.

Une situation qui n’inquiète cependant pas Fabrizio Pagani qui a fait part de son point de vue en s’exprimant en ces termes :

Pour ma part, je ne suis pas trop inquiet. D’abord, parce que l’ensemble des pays européens, et pas uniquement l’Italie, sortiront de cette crise avec un niveau d’endettement plus élevé.

Fabrizio Pagani

À noter que dans ce domaine, les pays nordiques sont les moins exposés de tous avec un endettement public modéré associé à des marges de manœuvre plus étendues.

L’Italie a une chance de s’en sortir

En dépassant le seuil des 150% du PIB, la dette publique de l’Italie est certes élevée. Mais d’après Fabrizio Pagani, le pays a une chance de s’en sortir et procéder à la relance de son économie. Cet expert estime en effet que cette nation dispose de différents atouts pour y parvenir en commençant par le fait qu’elle peut compter sur la BCE pour l’aider à alléger ses obligations souveraines à travers le rachat de crédits ou la prolongation des délais de remboursement.

Et en parlant de cette Banque centrale européenne, il a également rappelé que cet organisme a récemment déployé une série de mesures destinées à soutenir les États en difficulté à cause du coronavirus. Des dispositifs qui viennent s’ajouter à ceux adoptés par l’UE dans le cadre de la relance de ses nations membres.

Ce qui ne serait d’ailleurs pas suffisant si l’on croit M. Pagani qui a souligné que le gouvernement italien se doit aussi d’y mettre du sien en mettant sur pied des plans d’urgence pour aider directement la population et les entreprises. Dans ce sens, il a énuméré deux pistes que le pouvoir public pourrait exploiter :

  • Des allègements fiscaux sur les ménages les moins privilégiés pour soutenir la demande et la consommation ;
  • Le déploiement d’outils permettant de canaliser l’épargne privée vers le financement de l’économie réelle, en particulier des PME.

S’ajoutant à cela, cet ancien chef de cabinet du ministre des Finances a aussi ajouté que :

L’Italie dispose de fondamentaux économiques corrects, d’une dette des ménages et des entreprises limitée, et d’un montant d’épargne privée considérable.

Soit, autant d’arguments lui permettant de conclure que :

C’est une ressource importante, stabilisante, susceptible d’aider le pays à financer la reprise.
appel gratuit 0 800 250 300