Left Menu
numéro meilleurtauxsolution

Les ménages suisses contractent davantage de dettes pendant la crise de la Covid-19

crédits ménages suisse

La crise causée par la pandémie du nouveau coronavirus fait actuellement des ravages. Elle augmente de manière considérable le risque de surendettement en Suisse. Cette situation alarmante amène alors la plupart des spécialistes du crédit à la consommation à faire preuve de plus de prudence en prenant des mesures de précaution.

En Suisse, plus de 40 % de la population se retrouvaient avec un type de dette au minimum en 2017, selon l’Office fédéral de la statistique. 8 % ont même contracté 3 crédits à la fois. La crise actuelle pousse pourtant les ménages à s’endetter davantage et a surtout un grand impact sur les revenus de ceux à bas revenus.

Les ménages sont certainement nombreux à s’être endettés, a affirmé Agnes Würsch, responsable de la prévention de l’endettement chez Plusminus, une association installée dans la ville de Bâle. Sébastien Mercier, secrétaire général de la fédération Dettes Conseils, confirme cela :

La crise frappe durement les personnes à revenus modestes et cela risque d’être catastrophique en matière de surendettement des ménages.

Agnes Würsch

L’endettement des ménages en Suisse

Pendant que la crise prend de l’ampleur, les ménages suisses s’endettent de plus en plus, et diverses associations font part de leur inquiétude au sujet du risque de surendettement. Les spécialistes du crédit à la consommation ont également pris des dispositions face à la situation. La Banque Migros a par exemple décidé de durcir ses conditions d’octroi de financement. Afin d’éviter au maximum de rendre les clients surendettés, les demandes des personnes au chômage partiel sont actuellement refusées au sein de l’établissement.

Il convient de savoir que début juin, les demandes de prêt automobile auraient bondi de 36 % en Suisse. Notons que l’année dernière, cette activité a déjà pourtant augmenté de 5,2 % sur un an pour s’établir à plus de 8,1 milliards de francs, selon le Centre d’information de crédit. Fin 2019, des particuliers ont signé des contrats de location auto de 10 milliards de francs environ au total.

La crise actuelle affecte surtout les ménages les plus modestes

Selon Sébastien Mercier, ce sont les personnes qui ont déjà de grosses dettes ainsi que les ménages à revenus faibles et moyens qui risquent le plus de se retrouver surendettés en Suisse. Notons que les rachats de crédits peuvent être une solution intéressante pour éviter toute situation de surendettement.

Le secrétaire général de l’association Dettes Conseils estime également :

Face à ces risques, la loi sur les poursuites et faillites devrait être adaptée temporairement pour donner aux personnes touchées par la crise la possibilité de se stabiliser.

Il souligne aussi qu’en plus, les personnes surendettées ont tendance à ne demander de l’aide auprès des spécialistes qu’après avoir vécu quelques années de difficultés.

appel gratuit 0 800 250 300