Left Menu
numéro meilleurtauxsolution

L’engouement des Français pour l’investissement locatif a permis au marché immobilier d’afficher un excellent dynamisme en 2019

primo accédants pour un bien immobilier

2019 a été une saison particulièrement fructueuse pour le marché immobilier ancien. Et d’après les constats, tout indique que la reprise de confiance des Français dans l’investissement locatif y est pour beaucoup. Ces derniers y trouvent en effet une meilleure option pour fructifier leurs épargnes face à la baisse des rendements des autres placements.

Alors qu’on le croyait moribond, l’investissement locatif n’a pas manqué de surprendre plus d’un en 2019. La croissance à deux chiffres de ce type de placement enregistré durant cette période en est la preuve pour permettre à certains analystes de dire qu’il s’agit là d’un niveau record.

De ce fait, ces derniers sont même parvenus à conclure que cette reprise a beaucoup à voir avec l’excellent dynamisme du marché immobilier ancien durant cette période en se manifestant à travers la hausse significative du nombre des transactions et des prix au mètre carré. À noter cependant que les offres d’emprunts bancaires y sont aussi pour quelque chose en soutenant le pouvoir d’achat des ménages.

Une croissance soutenue par le pouvoir d’achat immobilier des ménages

Notamment soutenu par des intérêts à taux plancher ou des durées de remboursement prolongées des prêts immobiliers ou des rachats de crédits, le pouvoir d’achat des ménages à travers a permis à l’investissement dans la pierre de connaitre un essor fulgurant en 2019.

Pour le dire, il suffit de se référer au nombre des transactions enregistré durant cette période qui a atteint le niveau record de 1 063 000 en octobre dernier pour représenter une croissance de 11,4% par rapport à la saison précédente si l’on croit les données de la FNAIM à la source de cette donnée.

D’après cet organisme, le dynamisme est tout aussi important en matière de prix au mètre carré puisque dans ce domaine, un accroissement de 3,1% a été répertorié sur l’ensemble du territoire pour afficher un coût moyen de 2 700 euros pour les appartements.

Puisqu’il s’agit d’une moyenne nationale, l’on peut s’attendre à une certaine disparité. Dans ce sens, Paris domine la liste avec 10 187 euros/m² à son actif même si la progression a été moins soutenue qu’en 2018 en passant de 5,9% à 5,7%. Vient ensuite la région parisienne où un écart non négligeable a été détecté puisque ce chiffre s’est abaissé de près de la moitié à 5 934 euros. Et la différence est d’autant plus grande pour le reste de la France avec 2 820 euros.

L’appétence pour l’investissement locatif comme accélérateur

À travers ces données de la FNAIM, l’on pourrait conclure que la tendance haussière des prix n’a pas eu raison sur la volonté des Français à investir dans la pierre. La Fédération estime même qu’ils continueront à maintenir cette cadence dans les mois à venir.

Et comme pour la saison 2019, ils seront bien nombreux à jeter leur dévolu sur l’investissement locatif, le levier qui a permis au marché immobilier de récolter un excellent cru l’an dernier comparé aux saisons précédentes.

D’après l’agence Century 21, ce type de placement a en effet progressé de 25% par rapport en 2018 pour lui permettre de représenter 27,2% de la totalité des achats effectués. Une prouesse que les auteurs de cette enquête ont qualifiée de :

Jamais vu dans l’Hexagone.

Différentes raisons en seraient la cause, mais d’après la FNAIM, cet engouement s’explique principalement à travers les rendements bruts des biens locatifs qui avoisinent désormais la barre moyenne des 6,7%. Soit, à un niveau nettement plus élevé que celui du Livret A (0,75%) ou des contrats d’assurance-vie (1,83%).

Ainsi, les investisseurs y voient une valeur refuge pour leurs épargnes d’autant que ce choix permet à ces derniers de se créer une source de revenus supplémentaire pour assurer leurs vieux jours une fois la retraite arrivée. Une appétence qui concerne principalement une catégorie socioprofessionnelle composée d’ouvriers et d’employés si l’on croit les analyses de Century 21.

appel gratuit 0 800 250 300