Left Menu
numéro meilleurtauxsolution

Les mesures de soutien au tourisme français se multiplient

personne utilisant une calculatrice tout en remplissant un formulaire.

Le tourisme français subira l’impact du coronavirus durant quelque temps encore. Afin de soutenir ce secteur majeur de l’économie, les collectivités lancent aujourd’hui des initiatives de soutien et d’incitation au voyage, allant des cartes-cadeaux au remboursement de séjour. De même, ces mesures visent à alléger le budget vacances des familles.

L’année 2020 sera marquée comme l’année de la pandémie de la Covid-19. Pour les ménages français, ce sera aussi le millésime de tous les bons plans vacances. En effet, conscientes des répercussions financières de la crise actuelle sur le tourisme local, les collectivités rivalisent d’inventivité pour séduire les voyageurs français sur leur territoire.

La compétition s’annonce déjà rude pour attirer cette clientèle locale, en l’absence de visiteurs étrangers soumis aux restrictions de voyage. Les offres de remboursement, les déductions et les pass se multiplient ainsi dans les départements, l’objectif ultime étant de soutenir le tourisme national qui pèse à hauteur de 20 millions d’emplois et 8 % du PIB national.

Les bons plans voyages en guise de soutien au tourisme national

Après deux mois de confinement strict lié à la crise du nouveau coronavirus, les incitations aux séjours dans les collectivités fusent de partout. Plusieurs départements, dont la Manche, la Drôme et le Maine-et-Loire, optent ainsi pour l’offre pass ou carte-cadeau, un bon plan soumis à des conditions de séjour. Pour une réservation d’une nuitée, la Drôme fait alors don d’un pass de 50 euros. Cette carte-cadeau donne accès à :

  • des restaurateurs ;
  • des activités de loisirs ;
  • autres amusements sportifs et culturels sur son territoire.

Les Bouches-du-Rhône proposent le même pass, mais avec un minimum de trois nuitées.

Roannais Agglomération, dans la Loire, choisit les remboursements partiels des frais de voyage. Cette région touristique s’engage ainsi à retourner 100 euros à tout visiteur qui passe deux nuits et prend au moins un repas dans l’un des établissements locaux entre juillet et août. Le Doubs mise plus sur les réductions des prix sur les séjours et les activités. Pour seulement 80 euros, le département propose aux vacanciers une nuitée dans un village de vacances ou un hôtel ; à cela s’ajoutent deux visites touristiques, le dîner et le petit déjeuner.

Le Sud-Ouest frappe encore plus fort, avec :

  • 11 000 bons distribués en Charente-Maritime ;
  • 3000 bons dans les Landes.

La seule condition pour les obtenir est de dépenser au moins 250 euros dans les activités, hébergements et restaurants (pour les Landes) ou de s’offrir deux nuitées, une visite pour deux personnes et un restaurant traditionnel, pour la Charente-Maritime.

Des mesures incitatives à l’endroit des ménages français

Les promotions et opérations de séduction des collectivités s’inscrivent avant tout dans une démarche de soutien au tourisme national, frappé de plein fouet par la crise sanitaire mondiale.

ImportantLes remboursements, déductions et cartes-cadeaux des opérateurs touristiques s’adressent également aux ménages, peu épargnés par les impacts financiers de la pandémie.

Beaucoup d’entre eux ont dû contracter un nouvel emprunt ou procéder à un rachat de crédits pour se stabiliser.

Or, les visiteurs nationaux seront les seuls clients attendus dans les destinations touristiques françaises cette année. Les régions et les départements n’hésitent donc pas à déployer les grands moyens pour les attirer, aménager leur budget voyage et booster en même temps l’activité touristique. Cette dernière reste un véritable poumon de l’économie nationale.

appel gratuit 0 800 250 300