Left Menu

Les États-Unis semblent tirer profit du recul de la richesse mondiale de 2018

dollar américain

À travers une étude récente portant sur la richesse des particuliers, l’assureur Allianz a mis en exergue un phénomène de ralentissement qui a secoué le monde sur la période de 2018. Ce qui a également permis de découvrir que les États-Unis semblent profiter de ce recul pour détrôner la Suisse.

La saison 2018 est à marquer d’une pierre blanche pour les États-Unis qui sont parvenus à détrôner la Suisse dont la population détenait la première place en matière de richesse. Les Américains sont désormais les plus riches du monde si l’on tient compte des actifs financiers des ménages, mais également de leur niveau d’endettement.

Ainsi, tout indique que le phénomène de recul de la fortune des particuliers enregistré durant cette période auprès des nations industrialisées et émergentes n’a fait que renforcer la position du pays dans les classements. Et d’après les analystes d’Allianz, le raffermissement du dollar y jouerait un rôle non négligeable.

Les États-Unis ont pris le dessus

Guerre commerciale sino-américaine, tensions géopolitiques et chute de 12% des actions sur les marchés mondiaux, ces éléments ont suffi pour faire reculer la richesse des particuliers au niveau mondial pour afficher une chute de 0,4% pour les nations émergentes et de 0,1% pour les plus développées.

Quoi qu’il en soit, force est de constater que certains pays ont profité de cette situation pour remonter dans les classements comme pour le cas du Singapour, de Taïwan, de la Suède et de l’Australie qui ont respectivement grimpés de 13 rangs, de 10, de 6 et de 5. Mais dans le lot, il faut dire que les États-Unis ont performé puisqu’ils sont parvenus à obtenir la plus haute marche du podium.

La preuve en est que les actifs financiers nets par Américain se sont élevés pour afficher une moyenne de 184 000 euros. Soit, à un niveau nettement supérieur à celui de la Suisse, le précédent tenant du titre qui régressé de 1,5% pour ramener sa richesse par habitant à 173 800 euros. Soit, un revirement qui a permis aux descendants de l’Oncle Sam d’accéder au titre de la population la plus riche au monde.

Les Suisses demeurent fortement endettés

Autant dire que 2018 a été une saison mouvementée pour les Suisses puisque cette période était non seulement marquée par le recul de leurs actifs financiers. Leur niveau d’endettement a également battu tous les records en effectuant un bond considérable de 2,8% en glissement annuel par rapport en 2017.

Ce qui ramène les ménages à maintenir leur position en tant que population la plus endettée de la planète avec une dette moyenne de 92 000 euros par individu, alors que celle des seconds de la liste que sont les Norvégiens et les Danois est de 70 000 euros.

N’empêche cependant que les Américains ont aussi nettement progressé dans ce domaine pour afficher un nouveau record au quatrième trimestre de 2018 avec un montant cumulé à 13 500 milliards de dollars si l’on croit les données de la Réserve fédérale américaine (Fed) de New York. Et dans ce domaine, tout indique que le prêt à la consommation y jouait un rôle primordial comme pour le cas du rachat de crédits ou autres offres d’emprunts.

Aussi, il faut préciser que ce phénomène de bondissement concerne aussi bien la dette publique qui a également atteint le pic des 22 000 milliards de dollars. Et le privé n’est pas en reste avec un taux d’obligation élevé à 72 % du PIB enregistré à fin juin dernier. Soit, une situation qui a conduit les analystes de l’institut de recherche du Crédit Suisse ainsi que le président de la Fed à conclure qu’il s’agit là d’une situation :

« Particulièrement préoccupante, et même malsaine ».
appel gratuit 0 800 250 300