Left Menu

La perception des Français quant à leur niveau de vie continue son amélioration

famille en activité

Le mouvement des Gilets Jaunes était censé apporter des améliorations en faveur du pouvoir d’achat. Seulement, force est de constater que la perception des Français sur leur niveau de vie a fortement baissé durant cette période. Du moins, jusqu’en début de cette année où certains indicateurs ont démontré une reprise de confiance auprès des ménages.

En octobre dernier, l’indicateur synthétisant la confiance des Français vis-à-vis de leur niveau de vie affichait un taux relativement élevé à 95 points pour se retrouver à cinq ou six points plus bas durant la crise des Gilets Jaunes.

Mais aux dernières nouvelles, la France est en pleine phase de retrouver ce niveau depuis janvier en poursuivant sa progression durant le mois de février. En effet, les ménages sont redevenus moins craintifs quant à leur perspective de niveau de vie ainsi qu’aux questions liées au chômage. Toutefois, beaucoup d’entre eux demeurent pessimistes en ce qui concerne l’évolution de l’inflation qui d’après eux, pourrait se poursuivre d’ici la fin de l’année.

La confiance reprend de la couleur

Comme susmentionné, l’indicateur synthétisant la confiance des Français quant à leur niveau de vie affichait 95 points en octobre dernier pour se retrouver à un niveau le plus bas à l’horizon 2018.

Mais d’après les sondages effectués en janvier et en février, tout semble indiquer que la confiance a repris de la couleur en enregistrant une tendance haussière pour se retrouver à 92 points. Soit, un point de plus que celui estimé par certains économistes.

Une reprise qui s’explique d’un côté par la perception de la population quant au niveau de vie. Les opinions en faveur d’une amélioration ont en effet enregistré 10 points de plus en janvier avec 2 points supplémentaires en février. Toutefois, il faut préciser que le seuil atteint est encore au-dessous de la moyenne.

D’une part, l’on peut citer le recul de 20 points des craintes des ménages par rapport au chômage si l’on tient compte des données de l’Insee annoncées le 14 février. D’ailleurs, cette institution a même profité de l’occasion pour affirmer que le taux d’inactivité en France a diminué de 8,8% depuis le dernier trimestre de 2018.

L’inflation demeure au cœur des préoccupations

Depuis l’horizon 2017, l’inflation demeure au cœur des préoccupations. Et la crainte d’une éventuelle hausse du coût de la vie a été à son apogée en décembre de l’année dernière. Soit le niveau le plus élevé en l’espace de quatre ans.

Et ce, malgré les emprunts bancaires permettant d’équilibrer la situation ou encore l’existence de solutions visant à atténuer le surendettement comme le regroupement de crédits ou le rachat de crédits.

Aussi, il faut croire que les mesures adoptées par le gouvernement en réponse aux revendications des Gilets Jaunes pour rehausser le pouvoir d’achat d’un montant de 10 milliards d’euros n’arrivent pas encore à améliorer le point de vue des ménages.

D’après les sondages pour le mois de janvier et février 2019 auprès de 2000 individus, la situation n’est en effet, pas encore près de s’améliorer. De plus en plus de Français estiment en effet qu’elle ne fera encore que s’empirer pour les douze prochains mois. C’est d’ailleurs la raison qui pousse la majorité d’entre eux à miser plus sur l’épargne et à restreindre leurs dépenses.

appel gratuit 0 800 250 300