Left Menu

La majorité des Français sont en difficultés face à la baisse du pouvoir d’achat

un homme devasté dans ses finances

Pour les Français, 2019 risque encore d’être une période difficile. C’est du moins, ce que pense la majorité d’entre eux en invoquant leur crainte lors du sondage intitulé « Baromètre des territoires 2019 » initié par Elabe. Et tout semble indiquer que la baisse du pouvoir d’achat y est pour beaucoup.

Les difficultés répétées à subvenir aux besoins fondamentaux. Actuellement, c’est le problème essentiel de la plupart des ménages. Tout cela, parce que leur pouvoir d’achat est trop affaibli pour y répondre.

D’après les constats, cette situation concerne principalement la classe moyenne ainsi que les foyers dont les ressources financières sont relativement faibles. D’ailleurs, 78% des individus interrogés par Elabe estiment que la France est un pays où l’inégalité sociale est trop accentuée.

Et afin de joindre les deux bouts, ces derniers sont contraints de puiser dans leur propre réserve, de s’endetter encore plus ou de recourir aux différentes offres bancaires permettant d’alléger leur dette.

Le pouvoir d’achat pointé du doigt

70% des ménages sont inquiets quant à leur avenir. C’est ce qui ressort du « Baromètre des territoires 2019 », le sondage initié par Elabe portant sur le quotidien des Français. Parmi les différents facteurs évoqués, le pouvoir d’achat a été particulièrement pointé du doigt suite au recul qu’il a amorcé depuis quelque temps.

Il se trouve en effet que cet élément soit à la source de nombreux problèmes que bien de foyers se retrouvent chaque mois face à une situation difficile qui se reflète d’une manière quelque peu inquiétante si l’on tient compte que :

  • 50% des Français sont contraints de retarder ou de renoncer aux soins de santé, faute de budget ;
  • 21% des ménages ne parviennent pas à régler à temps leur facture d’énergie ;
  • 18% des personnes interrogées peinent à payer leur loyer ou à rembourser leur crédit immobilier.

Des subterfuges pour sauver la mise

D’après Elabe, moins de la moitié des individus interrogés sont optimistes quant à leur avenir personnel. Mais au final, 61% des Français peinent à joindre les deux bouts puisque 48% des sondés ont avoué avoir des fins de mois pénibles si 13% d’entre eux sont systématiquement obligés de miser sur des subterfuges pour sauver la mise afin de se créer un peu de restes à vivre.

Dans le lot, les offres bancaires figurent parmi les options les plus prisées pour ceux qui se sont lourdement endettés en souscrivant à de différents emprunts. Ce serait bien le cas regroupement de crédits qui permet de prolonger les délais de remboursement et par la même occasion, alléger les mensualités.

Le rachat de prêts aussi va dans ce sens quoiqu’au final, son coût est quelque peu élevé. Toutefois, il faut préciser qu’il permet d’intégrer tous les prêts (immobilier, personnel, auto, travaux), de bénéficier d’un découvert bancaire et de régler d’éventuelles dettes ou retards de paiement.

Et en parlant de découvert, 37% des ménages avouent y recourir quasiment tout le long de l’année et aux environs du 18 du mois.

appel gratuit 0 800 250 300