Left Menu

Les prévisions de l’OFCE sont favorables à l’économie française

Prévisions ofce favorables économie française

L’observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) a récemment publié les résultats de ses études portant sur l’état de santé de l’économie française. Il en ressort que la France devrait mieux s’en sortir que les autres pays de l’Europe. Et ce, grâce aux différentes mesures gouvernementales qui ont permis au pouvoir d’achat des ménages de prendre son envol.

D’après l’OFCE, la croissance du produit intérieur brut des pays de la zone euro devrait afficher une moyenne de 1,3% en 2019 contre 1,8% la saison précédente. Ce qui ramène cet organisme à être optimiste en ce qui concerne la situation de la France qui devrait enregistrer un PIB de 1,5% cette année. Soit, à un niveau nettement plus élevé que celui de l’Allemagne ou de l’Italie qui sont entrées dans le rouge ces derniers mois.

Ainsi, l’Observatoire estime que l’économie française serait essentiellement préservée par une hausse significative du pouvoir d’achat des ménages, grâce à différentes mesures sociofiscales, ainsi que d’autres facteurs. Il n’en demeure pas moins que cette institution a quand même relevé certains points négatifs lestant la progression du PIB.

Le PIB affichera une tendance baissière, mais…

Avec un produit interne moyen de 1,8% en 2018 et qui passera à 1,3% en 2019, il va sans dire que pour les pays de la zone euro, la tendance est au rendez-vous en ce qui concerne le PIB. Et ce serait également le cas pour la France qui était de 2,3% en 2017 pour se retrouver à 1,6% en 2018 et 1,5% cette année.

Selon les analyses de l’OFCE, différents facteurs en seraient la cause concernant le pavillon tricolore en pointant principalement du doigt la stagnation du commerce extérieur suite à la baisse significative de la demande mondiale.

L’Observatoire a également énuméré l’éventuelle hausse du niveau de chômage qui serait porté par une baisse de la création d’emploi. En effet, cet organisme estime que 2019 n’affichera que 123 000 nouveaux postes. Soit, moins de la moitié des 282 000 enregistrés sur la période de 2017-2018. À d’y apporter plus de précision :

« La transformation du CICE en baisse de cotisations sociales et allègements au niveau du SMIC aurait des effets négatifs sur l’emploi en 2018 et en 2019 du fait de la baisse du taux de CICE entre 2017 et 2018 ».

… L’économie demeurera encourageante

Ainsi, l’OFCE table sur une tendance baissière du PIB pour la saison 2019 en ce qui concerne la France. Mais contrairement à certains de ses voisins européens, elle sera soutenue par l’amélioration du pouvoir d’achat des ménages qui maintiendra sa situation économique à un niveau encourageant.

Dans ce sens, cette institution a même prévu que différents indicateurs vireront au vert pour afficher un accroissement de :

  • 2,5% du pouvoir d’achat, grâce aux mesures sociofiscales permettant de redistribuer 12 milliards d’euros au profit de la population pour en relever de 0,8 point le revenu brut disponible ;
  • 1,5% des salaires réels après une moyenne de 0,3% en 2017 et 2018 ;
  • 1,6% du niveau de consommation.

S’ajoutant à cela, l’on peut citer les différentes offres bancaires comme le regroupement ou le rachat de crédits sans parler de l’annulation de la taxe carbone ou la chute du prix du pétrole ou encore le ralentissement de l’inflation qui devrait se retrouver à 1,3% cette année contre 1,9% auparavant.

Aussi, l’OFCE tenait à préciser la contribution des investissements qui devront afficher une certaine dynamique auprès des sociétés non financières (SNF) ainsi que les administrations publiques. Et ce, malgré une régression auprès des ménages qui préfèrent miser sur les produits d’épargne dont le taux de croissance a bondi de 15,6% en 2018 pour afficher un niveau similaire sur la saison 2019 – 2020.

appel gratuit 0 800 250 300