Left Menu
numéro meilleurtauxsolution

Les Thaïlandais s’endettent davantage pour faire face au ralentissement économique de leur pays

Paysage thailandais

Les Thaïlandais s’endettent davantage pour faire face au ralentissement économique de leur pays. C’est ce qui ressort des résultats de l’étude initiée par Thanawat Polvichai, directeur de l’Université de la Chambre de commerce de Thaïlande en faisant valoir que le niveau d’endettement des ménages a atteint un niveau préoccupant cette année.

2019 a été une année particulièrement décevante pour la Thaïlande si l’on croit le directeur de l’Université de la Chambre de commerce du cette nation. Du moins, en ce qui concerne sa croissance économique qui est descendue sous la barre des 3% pour afficher le niveau le plus bas jamais enregistré en cinq années successives.

Une situation qui n’est pas sans impacts négatifs sur les ménages si l’on croit ce spécialiste qui y voit un levier optimisant le taux d’endettement de ces derniers pour le ramener à dépasser de loin le PIB du pays, alors qu’en parallèle, la vigueur de la devise nationale n’est pas pour arranger les choses.

Le niveau d’endettement des Thaïlandais inquiète

Prêt à la consommation, rachat de crédits ou autres types de créances, les moyens sont nombreux pour permettre aux Thaïlandais de répondre à leurs besoins financiers. Et aux dernières nouvelles, force est de constater qu’ils sont bien nombreux à recourir à ces moyens financiers qu’ils représentent désormais 80% des 1 201 individus ayant répondu à un récent sondage effectué par Thanawat Polvichai.

L’occasion qui a également permis à cet économiste de faire savoir que l’endettement des ménages a atteint un niveau inquiétant en 2019 en s’élevant à hauteur de 79,8% par rapport au PIB du pays suite à un accroissement de 7,4% des dettes pour représenter 340 000 bahts (10 149 euros) par foyer.

Tout cela, parce que depuis le premier trimestre de l’année, l’encours des emprunts a d’ores et déjà affiché une tendance haussière avec une croissance de :

  • 11,3% pour les prêts personnels ;
  • 7,8% pour les crédits immobiliers des banques.

Raisons pour lesquelles la Banque centrale thaïlandaise a adopté certaines mesures destinées à en limiter la progression en visant principalement le prêt habitat à travers le rééquilibrage du ratio prêt-valeur et le durcissement des conditions d’octroi.

Le ralentissement économique y est pour beaucoup

À travers la publication des résultats de cette enquête, Thanawat Polvichai a également tenu à mettre en exergue les principaux facteurs à la source de cet accroissement du niveau d’endettement des Thaïlandais, détecté depuis début 2019.

Et force est de constater que le ralentissement économique du pays y est pour beaucoup. À ce directeur de l’Université de la Chambre de commerce de Thaïlande d’expliquer davantage en précisant que :

« La dépréciation conjoncturelle a affecté les revenus de la population. Elle a ainsi dû solliciter davantage de crédits afin de couvrir ses dépenses de consommation courante ».

Thanawat Polvichai.

Il se trouve en effet que pour la toute première fois en cinq ans, la nation a enregistré une croissance inférieure à 3% pour finir la saison avec un taux évoluant entre 2,5 à 2,6%. Une bonne raison pour conduire cet expert à solliciter la réactivité du gouvernement à travers la mise en place de différents dispositifs destinés à relancer l’économie réelle.

En outre, ce spécialiste a aussi fait savoir qu’il ne s’agit pas là de l’unique élément lestant le système puisqu’il a également pointé du doigt la montée en puissance du baht, la devise nationale qui a impacté négativement le secteur touristique du pays.

Le Conseil thaïlandais du tourisme en donne la preuve en revoyant à la baisse ses prévisions de recettes attendues à 1 950 milliards de bahts contre 2 130 milliards de bahts. Tout cela, parce que la vigueur du baht face au dollar ne manquera pas de réduire le niveau de dépense des touristes pour le ramener à afficher une moyenne individuelles journalière 4 000 bahts, alors que l’organisme s’attendait à 6 000 ou 7 000 bahts.

appel gratuit 0 800 250 300