Left Menu

La reprise de l’inflation serait bénéfique pour les emprunteurs en immobilier

mention inflation

L’inflation s’établit à plus de 2% en juillet 2018, à en croire les chiffres communiqués par l’Insee. De quoi chambouler l’environnement des marchés français, notamment en termes d’immobilier. En effet, s’endetter pourrait devenir avantageux pour celui qui projette d’acquérir un logement. Cela s’explique par le maintien du taux de crédit à son niveau actuel, qui est des plus bas.

C’est reparti pour la reprise de l’inflation qui a atteint 2,3% au mois de juillet dernier. La hausse des prix se retrouve désormais au-dessus des taux d’intérêt des crédits immobiliers, dont le niveau est au plus bas ces derniers temps. Ce qui pourrait tourner en faveur des futurs acheteurs qui verront le coût de leur prêt s’alléger.

Certes, les taux d’intérêt pourront évoluer, mais les emprunteurs peuvent encore se rassurer car ce n’est pas encore prévu d’ici l’été prochain. De plus, ceux-ci restent fixes tout au long du délai de remboursement. Ce qui rend le moment présent très propice au prêt immobilier.

Une situation économique qui favorise le recours au prêt immobilier

La France fait actuellement face au rebondissement du coût de la vie qui a récemment dépassé la barre des 2% selon les informations révélées par l’Insee. Une hausse qui affaiblit certainement le pouvoir d’achat des consommateurs étant donné qu’il n’en résulte aucune augmentation de salaires.

Le fait est qu’elle est due à la remontée des prix du pétrole. C’est en tout cas l’explication qu’a fournie un stratégiste de La Banque Postale Asset Management, Stéphane Déo.

En revanche, cette situation pourrait tourner en faveur des investisseurs qui décident de souscrire un prêt immobilier dont l’objectif est d’acheter un logement. En effet, il se trouve que le taux appliqué par les établissements prêteurs est estimé en moyenne à 1,43%, selon l’Observatoire Crédit Logement/CSA (à partir de 1,12% sur 20 ans). Un niveau qualifié comme étant parmi les moins élevés de ces dernières années. À noter que sur le plan théorique, le taux d’intérêt réel se trouve à -0,87%.

Par ailleurs, une inflation qui perdure réduit notablement les charges encourues par le prêt bancaire. Ce qui pourrait être une motivation des plus logique pour s’endetter afin d’effectuer un placement dans la pierre.

Le moment propice pour s’endetter

D’après les prévisions de l’Observatoire Crédit Logement/CSA, il est fort à parier que les taux d’emprunt immobilier seront amenés à être révisés à la hausse quoique cela ne soit pas attendu dans les prochains mois.

Il s’avère que la remontée actuelle des prix ne reflète en aucune façon une reprise économique franche. La Banque centrale européenne pourrait alors encore maintenir sa politique monétaire et ainsi préserver l’attractivité des taux d’intérêts.

Un expert en courtage du secteur déclare être arrivé à négocier jusqu’à 1,30% sur 25 ans, 1,25% sur 20 ans et 0,95% sur 15 ans au 1er juillet dernier. Selon lui :

Actuellement, nous sommes presque revenus au plus bas de 2016.

Les investisseurs auront alors intérêt à s’endetter, voire à recourir au regroupement de crédits étant donné que les taux appliqués sur le territoire français sont fixes. D’autant plus que ceux-ci ne progresseront pas plus d’un demi-point d’ici l’année 2020, comme le prévoit un professionnel dans le domaine. Ce dernier estime d’ailleurs que :

Même si j’ai de l’épargne, il est préférable d’emprunter pour profiter d’un crédit pas cher. Ainsi, lorsque que la croissance reviendra, je pourrai placer mes liquidités avec une rémunération attractive, quand parallèlement le coût de mon crédit restera, lui, le même, étant donné que les taux d’intérêt sont fixes en France.
appel gratuit 0 800 250 300