Left Menu

Il existe une solution adéquate permettant d’éviter le surendettement

 Une personne en train de gérer ses dettes

De nombreux types d’offre de financement sont à la portée des emprunteurs sur le marché. Ils sont d’ailleurs invités à contracter plusieurs crédits afin de profiter au maximum des divers avantages que ces aides financières peuvent offrir. L’accumulation des prêts engendre toutefois un risque d’endettement voire de surendettement au niveau du consommateur. Ce qui amène au recours au regroupement de crédit.

Les consommateurs ont à leur disposition toute une large gamme de produits, permettant de financer leurs projets. On peut citer le crédit immobilier qui permet de contribuer à l’achat d’un logement, le prêt auto dans le cadre de la mobilité ou les prêts personnels.

Aucune limite n’est définie quant au nombre de financements qu’un emprunteur peut contracter Il est même invité à en souscrire plusieurs en vue de profiter d’atouts diversifiés.

Cependant, un risque peut se présenter lors de l’entassement des dettes. Le meilleur recours est alors de se faire racheter ses crédits. Le fonctionnement spécifique de ce dispositif amène à des conditions plus profitables en matière de remboursement de ses mensualités.

La vigilance est de mise pour les banques face à la variété d’offres de financement

Au premier abord, il est préconisé d’opter pour plusieurs types d’offre si l’on veut bénéficier des meilleurs taux pour ses contrats de prêt.

À titre d’exemple, un crédit personnel propose des avantages et des conditions différents par rapport à celui dédié aux travaux de rénovation ou de construction. Outre les taux concurrentiels, cette stratégie vise aussi à profiter des divers atouts présentés par chaque type d’emprunt.

Toujours est-il que chaque établissement financier se doit d’être vigilant quant à la capacité de remboursement des emprunteurs. De ce fait, une évaluation du risque d’insolvabilité est de mise. Pour ce faire, ils doivent appliquer la « règle du tiers ».

Autrement dit, le remboursement mensuel est limité à 30% des revenus totaux du demandeur de prêt et du co-emprunteur s’il y en a. Tout en sachant que ceux-ci seront encore déduits des diverses dépenses régulières (incluant les mensualités des prêts précédemment souscrits).

Concrètement, un salarié est qualifié comme étant solvable s’il perçoit 6 000 euros par mois et doit rembourser 2 000 euros. Son taux d’endettement ne dépassant pas 30%, sa situation financière lui permet alors de régulariser ses mensualités.

Le meilleur moyen d’éviter un risque de surendettement

L’emprunteur se retrouve face à un risque suite à l’accumulation de plusieurs contrats de prêts. Ce fait peut aller jusqu’à un surendettement en cas de difficulté de s’acquitter de ses dettes. Une solution peut toutefois se présenter : le rachat de crédits. Ce dernier permet de donner un second souffle à la finance de l’emprunteur.

Dans les détails, cela permet de réduire le montant total de ses mensualités tout en assurant le remboursement du capital accordé par la banque. La durée du remboursement est, de ce fait, prolongée. Cette issue permet d’éviter d’éventuel démêlé à l’avenir, d’autant plus qu’elle est disponible pour tout type de prêts.

appel gratuit 0 800 250 300