Left Menu
numéro meilleurtauxsolution

Recul du pouvoir d’achat : un problème majeur pour le gouvernement

Calculs des achats

Depuis décembre 2017, de nouvelles mesures gouvernementales ont été prises. Ainsi, les cotisations chômage et maladie ont été supprimées. Mais afin d’économiser davantage, le gouvernement a décidé de l’appliquer en deux tranches, l’une en début 2018 et l’autre en octobre prochain. Il est à noter que ce décalage a permis d’économiser environ 3,5 millions d’euros. Cependant, il a un impact sur le pouvoir d’achat surtout durant les trois premiers mois 2018.

Le pouvoir d’achat des Français recule de 0,6 %

Ce sont les ménages qui ont été les principales victimes de la hausse de la CSG pour les retraités ainsi que l’augmentation des taxes sur les carburants et le tabac alors qu’elles n’ont jamais bénéficié de l’intégralité de la diminution des cotisations déjà annoncée auparavant.

Par conséquent, le pouvoir d’achat des Français a connu une baisse allant jusqu’à 0,6 % durant le premier trimestre 2018, selon l’Insee.

Quoi qu’il en soit, ce n'est pas seulement le gouvernement qui est le principal responsable du ralentissement de l’économie française de cette année. En effet, cela vient aussi de l’impact des tensions commerciales avec les Etats-Unis ainsi que les multiples incertitudes politiques européennes actuels.

Il est toutefois à noter qu’un rebondissement du pouvoir d’achat est prévu d’ici le mois de décembre prochain. D’ailleurs, les perspectives d’évolution du niveau de vie des Français sont pour le moment en dessus de la moyenne de long terme. Ce qui a un impact sur la décision des Français de ne plus faire des achats importants actuellement en devenant de plus en plus pessimistes.

La consommation individuelle par habitant en nette progression

Les économistes du Centre pour la recherche économique et ses applications, Cepremap, Yann Algan, Elizabeth Beasley et Claudia Senik ont affirmé que :

« L'argent joue un rôle majeur dans la satisfaction des Français, plus que d'autres Européens ».

Yann Algan, Elizabeth Beasley et Claudia Senik

Ils s’associent, en effet, l’argent avec le bonheur.

C’est dans ce sens que selon les chercheurs. En d’autres termes, les Français s’inquiètent davantage sur leurs ressources financières vues la régression économique de cette année. Il est toutefois à noter que ce ne sont pas seulement les salariés en France qui sont confrontés à ce problème. En effet, cela est ressenti dans tout l’Hexagone depuis 2017.

Contrairement à ce que nombreux pensent, la consommation individuelle par habitant a connu une amélioration. Elle suit ainsi le rythme de la zone euro. De plus, le partage de la valeur ajoutée est aux profits des salariés.

Bref, d’ici le début du mois d’octobre prochain, les cotisations relatives au chômage et maladie seront définitivement supprimées du salaire net des Français. Mais inversement, il serait probable qu’à partir de janvier 2019, le prélèvement à la source sera appliqué par le gouvernement.

appel gratuit 0 800 250 300