Left Menu

La vulnérabilité financière des personnes âgées s’accentue au Canada

 Un ménage inquiet de ses finances

Les statistiques montrent qu’au Canada, le nombre de personnes âgées de 65 ans et plus en situation de vulnérabilité financière a bondi en 2017. Vivant essentiellement de leur fonds de pension, ces individus accumulent les dettes de consommation et deviennent au bout d’un moment insolvable. Cette croissance de l’insolvabilité au Canada se reflète à travers la hausse du nombre de saisies de propriétés dans le pays. Détails !

Au Canada, la progression de l’espérance de vie s’accompagne d’une croissance de la vulnérabilité financière des seniors. Les données de Statistique Canada révèlent en effet qu’entre 2015 et 2016, le nombre de dossiers d’insolvabilité (faillites et propositions) de personnes âgées de 65 ans et plus a significativement crû de 10%.

Le syndic Jean Fortin & Associés indique quant à lui qu’actuellement sur huit dossiers d’insolvabilité, près d’un dossier est celui d’un individu appartenant à cette tranche d’âge. Si le syndic constate que les finances des personnes de moins de 30 ans sont meilleures, celles de leurs aînés continuent de dégresser.

Les facteurs qui expliquent l’accentuation de la vulnérabilité financière des séniors

Aujourd’hui, les personnes qui éprouvent le plus des difficultés financières sont celles âgées de 45 ans et plus. En 2016, les travailleurs de 45 à 49 ans représentaient 11,8% des dossiers d’insolvabilité traités au Québec. À l’heure actuelle, les Canadiens d’au moins 65 ans en situation de vulnérabilité financière sont aussi nombreux que ces derniers. Un spécialiste chez Jean Fortin & Associés indique que

ce sont souvent des gens qui sont à la retraite avec comme revenu leur fonds de pension ou la Régie des rentes. Ils ne peuvent pas dire : « Je vais changer d’emploi pour gagner plus d’argent pour régler mes problèmes financiers. »

L’expert renchérit que

ces gens ne ralentissent pas leur train de vie et ils arrivent à la retraite avec des dettes de consommation. Pour une personne de 65 ans et plus, les cartes de crédit représentent un poids plus important dans l’endettement, car c’est plus difficile d’avoir des prêts ou des marges de crédit.

Insolvabilité et saisie de propriétés

Il est important de noter qu’en cas de surendettement, le rachat de crédits constitue une solution efficace pour se sortir d’une telle situation.

Le spécialiste de Jean Fortin & Associés a établi une corrélation entre le nombre de dossiers d’insolvabilité et celui des saisies de propriétés au Québec. De son côté, le portail Nominis a publié des données qui indiquent que le record de la dernière décennie de nombre de saisies de propriétés, établi en 2016, a été égalé en 2017.

Dans l’ensemble, 180 propriétaires à Lévis, au Québec, à Porteneuf et à la Côte-de-Beaupré ont été contraints de renoncer à leur résidence par voie d’un jugement de délaissement ou d’un délaissement volontaire. Par rapport à 2015, une hausse de 27% est observée.

Pour conclure, l’expert du syndic confie :

lorsqu’on regarde les taux d’insolvabilité, 40 % de nos dossiers proviennent de gens qui n’ont pas vécu de changement dans leur situation financière ; aucune perte d’emploi ou de séparation. C’est seulement du surendettement. Ce qu’on remarque dans ce 40 %, c’est que ce sont des gens avec une très bonne stabilité financière. Ils ont parfois tendance à se croire un petit peu à l’abri des problèmes. Cela les entraîne parfois au-delà de leur capacité.
appel gratuit 0 800 250 300