Left Menu
numéro meilleurtauxsolution

L’impact des mesures du budget 2018 sur le pouvoir d’achat selon l’OFCE

Monnaie de pouvoir d'achat

D’après l’Observatoire des conjonctures économiques, les mesures du budget 2018 devrait exercer un effet neutre sur le pouvoir d’achat des ménages. Fin 2017, l’Institut national de la statistique et des études économiques avait pourtant réalisé une étude affirmant que la politique du gouvernement allait entraîner une perte de 4,5 milliards d’euros pour les Français.

Selon une étude effectuée récemment par l’Insee, les impôts des ménages augmenteraient significativement cette année, à cause de la politique fiscale du gouvernement. Contrairement à ces prévisions, l’OFCE a indiqué que leur pouvoir d’achat devrait s’accroître de 0,2 milliard.

À la différence de l’Institut national de la statistique et des études économiques, il ne s’est pas contenté de se concentrer uniquement sur les variations de cotisations et d’impôts.

En effet, l’Observatoire des conjonctures économiques a également considéré les hausses de prestations sociales prévues à partir du mois d’octobre. Par ailleurs, il faut savoir que les mesures du budget 2018 provoqueraient une augmentation des inégalités.

Les mesures du gouvernement seraient neutres sur le pouvoir d'achat

L’Observatoire des conjonctures économiques (OFCE) a mené une étude sur l’impact des mesures du budget 2018. Celle-ci révèle que la politique fiscale n’aura pas un effet négatif sur le pouvoir d’achat, comme l’avait prévu l’Insee à la fin de l’année dernière.

En effet, l’Institut national de la statistique et des études économiques avait affirmé qu’elle occasionnerait une perte de 4,5 milliards d’euros pour les Français. Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement, a déclaré que :

Nous contestons formellement l'étude de l'Insee.

Benjamin Griveaux

Au contraire, les ménages devraient voir leur pouvoir d’achat augmenter de 0,2 milliard, selon les économistes de l’OFCE. Si ces derniers s’étaient uniquement focalisés sur les évolutions de prélèvements obligatoires attendues, les mesures du gouvernement devraient diminuer de 0,8 milliard le pouvoir d’achat des Français. Ils ont également souligné qu’:

En 2019, la montée en charge des mesures fiscales et les nouvelles revalorisations de prestations permettraient par ailleurs d'accroître le pouvoir d'achat de plus de 6 milliards d'euros.

Le budget 2018 bénéficie surtout aux plus aisés

Soulignons tout d’abord que les ménages peuvent opter pour un regroupement de crédits pour retrouver leur pouvoir d’achat, éviter une situation de surendettement, etc. En outre, il faut savoir que cette année, la politique fiscale entraînera une croissance des inégalités entre les ménages.

Elle profitera notamment aux 2% les plus riches. Quant aux classes moyennes, elles ne devraient ni perdre ni gagner à cause des mesures du gouvernement. Par contre, les ménages aisés seraient impactés négativement en 2018. L’OFCE estime que :

Pour les ménages du bas de la distribution, les revalorisations en fin d'année des minima sociaux ne compensent pas les hausses de la fiscalité indirecte pour les ménages qui les subissent.

OFCE

appel gratuit 0 800 250 300