Left Menu

Allianz note une bonne performance des marchés financiers mondiaux

Hommes d'affaires

Récemment, le groupe Allianz a présenté la huitième édition du rapport dédié au patrimoine financier des ménages, intitulé Allianz Global Wealth Report. En effet, 53 pays ont fait l’objet d’une étude qui vise à comparer et à évaluer les particularités entre eux. En voici les informations principales à l’issue de ce rapport.

Le rapport de l’Allianz Global Wealth Report note que la totalité des actifs financiers détenus par les ménages remontent à 170.000 milliards d’euros, 77 fois plus élevé que le PIB français. L’année dernière, on a remarqué une élévation de 7,1% des actifs contre -4,7% en 2015. Cette croissance s’explique par les bonnes performances des marchés financiers.

En réalité, les 70% de cette évolution sont rattachés à la fluctuation de la valeur des portefeuilles, tandis que les 30% sont issus des sommes épargnées. Cette progression des actifs financiers provient de l’Asie (hors Japon) à +15%, des États-Unis à +6% et de l’Europe à +4,7%.

La Suisse détrônée par les États-Unis

Les actifs financiers aux États-Unis touchent les 177.210 euros par personne. Or, la Suisse se trouvait en tête de liste des pays qui possèdent les actifs financiers nets par habitant les plus élevés. Et dans ce pays, les actifs demeurent confortables et s’affichent à 175.720 euros. C’est la raison pour laquelle, on peut affirmer que la Suisse se retrouve désormais en deuxième position.

Mis à part ces deux pays, d’autres s’affichent également dans les meilleurs classements. Pour le cas de l’Asie, on énumère le Japon, le Singapour et le Taïwan. Entre autres, la liste contient également les Pays-Bas, les pays scandinaves, le Canada, le Royaume-Uni, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, l’Italie et la France.

En France, les actifs financiers nets sont à hauteur de 56.040 euros par individu. On remarque également une évolution annuelle de 6,7%, témoignant un accroissement, comparée à celle de 2015.

Les ménages français privilégient l’épargne

Concernant la constitution du patrimoine en France, les ménages déploient de nombreux efforts pour économiser leurs revenus salariaux en vue d’accroître leurs avoirs. Ils réalisent également un compromis entre la consommation et l’épargne. Les Français privilégient l’épargne et optimisent la liquidité. Cependant, le régime fiscal à mettre en vigueur va défavoriser les épargnants. Parmi les modifications, on note la flat tax de 30%.

Pour le cas des autres pays, la valorisation des portefeuilles traduit la croissance du capital financier.

La croissance de l’endettement des ménages

Certes, les placements financiers des ménages ont connu une valorisation. Mais pour éviter les risques, ces derniers privilégient la liquidité et les dépôts bancaires qui constituent les deux tiers des placements.

En outre, l’endettement des ménages prend de l’ampleur et atteint le niveau le plus important depuis 2007. L’année dernière, les dettes des ménages se hissent à 5,5%. Il est à noter que ce chiffre dépasse également le taux de croissance du PIB (nominal) de 2017.

Néanmoins, au niveau régional, l’endettement fait preuve d’une forte disparité parfois préoccupante. Les dettes des ménages asiatiques (hors Japon) se chiffrent à 17 %, tandis que la Chine affiche, à elle seule, un endettement de 23%.

Pour diminuer le taux d’endettement d’un ménage, ce dernier doit recourir au rachat de crédits.

appel gratuit 0 800 250 300