Left Menu
numéro meilleurtauxsolution

De nombreux emprunteurs ont sollicité le rachat de leurs crédits

Gestion des crédits

D’un côté, le regroupement de crédit à la consommation peut englober toutes les formes de crédits conso que l’emprunteur a souscrits, à savoir : le prêt auto, le crédit renouvelable ou encore le prêt personnel. De l’autre côté, le rachat de prêt hypothécaire se dissocie du rachat de prêt immobilier par le fait que ce dernier fait référence à une opération de vente de crédit à une entité financière afin de bénéficier de conditions moins lourdes.

Les dettes peuvent se présenter sous forme de retards fiscaux, de découverts bancaires ou encore de crédits impayés. Mais il convient aussi de noter que le regroupement de crédits peut se présenter sous deux formes différentes : la première forme concerne le crédit à la consommation, et la seconde s’applique au crédit hypothécaire.

Une entité spécialisée dans le domaine a rapporté son bilan de 2016 et a noté une part de 59% à 17.700 demandes pour le regroupement de crédit à la consommation. Ainsi, pour cette entité, la progression par rapport à 2015 est évaluée à 13%.

Quant au prêt hypothécaire, il détient les 41% de part de marché pour ce même organisme. Là aussi, la hausse des demandes a été bien notable : 19% par comparaison à l’année précédente. À préciser que le rachat de dettes lié à un prêt hypothécaire ne peut être associé avec celui du prêt immobilier.

Les demandes augmentent

Un courtier en bancassurance a dédié toute une étude à l’analyse de la progression des demandes de restructuration de dettes en 2016 au sein de son entreprise.

Ainsi, le constat est que le nombre de dossiers déposés durant ladite année s’est accru de 15% comparé à l’année 2015. Le regroupement de crédit a donc intéressé davantage d’emprunteurs.

Ce qui a poussé le secteur à suivre la voie du crédit immobilier, du prêt à la consommation et de l’assurance emprunteur. Mais ce n’est pas tout, car l’entité a enregistré une forte augmentation de 32% du nombre de dossiers finançables. Aussi, de nombreuses personnes surendettées ont pu bénéficier d’un refinancement durant l’année 2016.

Quel genre d’emprunteur sollicite la restructuration de dettes ?

Suite à son étude, l’entité a de ce fait dressé le profil des principaux demandeurs de rachat de crédit pour l’année 2016.

  • Pour le crédit à consommation, l’âge moyen des demandeurs est de 39 ans et 9 mois pour une personne seule, avec un revenu mensuel moyen de 1.732 euros avec une moyenne de trésorerie de 3.620 euros, le taux d’endettement est de 56%, le montant moyen à racheter est de 19.378 euros. Pour les couples, l’âge moyen est de 39 ans avec un revenu mensuel évalué à 2.158 euros avec une moyenne de trésorerie de 3.671 euros, le taux d’endettement est de 60%, et le montant moyen à racheter s’évalue à 24.550 euros. Pour cette catégorie de prêt, 65% des demandes émanent des emprunteurs célibataires.
  • Pour le crédit hypothécaire, les demandes de refinancement sont à 67% déposées par les couples. Leur âge moyen est de 44 ans avec une perception mensuelle de 4.195 euros. Généralement, la totalité des crédits à racheter avoisinent les 158.120 euros pour dégager une trésorerie moyenne de 4.529 euros. Leur taux d’endettement est de 43%. Les personnes seules ne représentent ainsi que 33% des demandes de restructuration de dettes, avec un âge moyen de 49 ans et 6 mois. Elles gagnent en moyenne 3.339 euros par mois pour rembourser des dettes avoisinant les 121.396 euros. Elles peuvent dégager une trésorerie de 4.536 euros.
appel gratuit 0 800 250 300