Left Menu
numéro meilleurtauxsolution

L’impact de l’euro sur le pouvoir d’achat des Français

Drapeau français sur les billets euros

Depuis l’adoption de l’euro vers la fin des années 90, le pouvoir d’achat des Français a dessiné une courbe oscillatoire. Ainsi, la courbe dessinée par la progression de ce pouvoir d’achat fait référence à 3 périodes bien distinctes, qui sont caractérisées par des évènements marquants sur le plan économique de l’Hexagone.

Depuis que la France a adopté l’euro comme monnaie officielle au 1er janvier 1999, la population française a vu son pouvoir d’achat évoluer de manière assez irrégulière. Étant donné que le pays a connu une période pleine d’allégresse, qui s’est d’ailleurs prolongée au-delà des années 90, le pouvoir d’achat des Français a connu une progression annuelle moyenne de 2,4% jusqu’en 2003.

Avec un recul d’un point de la TVA en 2000 et la mise en place de nouveaux dispositifs visant à offrir un meilleur cadre fiscal, les ménages ont pu accroître leur pouvoir d’achat par unité de consommation. À noter que les effets de la démographie ainsi que ceux de la composition des ménages seront encore déduits avant de pouvoir établir le pouvoir d’achat global.

Cette situation va encore durer pendant quelques années avant que la politique de défiscalisation des heures supplémentaires ne fasse « exploser le déficit public ». Et alors que les dettes extérieures du pays s’élèvent à 70 milliards d’euros, des démarches de regroupement de crédit sont entamées dans la partie Sud du continent européen.

La France a vécu dans l’euphorie

Au cours de la période 1998 à 2007, la population française n’a connu que de très rares incidents économiques, bien que la remontée de son pouvoir d’achat ne se soit pas faite de manière constante. Dans un cadre général, l’on peut dire que le climat social et financier a été plutôt calme, sauf en 2003, pendant quelle année, avec l’évolution de l’emploi et des salaires, la population a dû traverser une période assez pénible.

Mais la situation s’est vite améliorée, et déjà au cours de la seconde moitié de l’année, les entreprises se sont retrouvées dans une meilleure situation. Avec le redémarrage de l’emploi et la remontée des salaires, la population française regagne en optimisme, voyant l’inflation ralentir de manière suffisamment conséquente pour influer sur la remontée de son pouvoir d’achat jusqu’à la fin de l’année 2007.

Ainsi, au cours des neuf premières années de l’euro, l’accroissement annuel moyen du pouvoir d’achat des Français a été enregistré à 1,6% par an. Une performance plutôt spectaculaire, étant donné qu’une telle situation ne s’est jamais produite depuis les Trente Glorieuses.

La situation se détériore

L’année 2008 est marquée par la crise financière mondiale, et comme tous les grands pays, la France s’en retrouve victime. C’est ainsi que la situation commence à se détériorer : le taux de chômage augmente, et l’inflation pèse sur l’économie nationale.

En l’espace de 9 mois, le pouvoir d’achat des ménages français a reculé de 1,9%. À noter qu’aucune baisse de cette rubrique n’a été aussi brusque depuis les années 1984. En 2009, même le PIB du pays se retrouve en dessous du taux de déficit public, qui excède la barre des 7%.

Puis, grâce à 3 facteurs favorables, la courbe reprend une tendance haussière vers 2014, bien que le contexte économique n’ait pas encore été véritablement rétabli :

  • Baisse considérable de l’inflation
  • Transformation du CICE en subvention indirecte aux hausses de salaire
  • Amélioration du cadre fiscal
appel gratuit 0 800 250 300