Left Menu
numéro meilleurtauxsolution

Les Hauts-de-France reste la zone la plus surendettée

Des billets d'euros et le drapeau français

Avec une dette moyenne estimée à 37.056 euros, les Hauts-de-France est considérée comme la zone la plus touchée par le surendettement. Le taux de chômage y est le plus élevé, ce qui impacte sur le taux de pauvreté de la région. En outre, le profil le plus touché par ce fléau est celui des personnes esseulées, vivant souvent des conditions de vie assez rudimentaires.

Si la dette moyenne sur le territoire national est estimée à 42.334 euros, à elle seule, la région des Hauts-de-France ne fait que 5.278 euros de moins que ce montant. De plus, cette zone détient le taux de chômage le plus élevé du pays, à 12% contre 9,6% pour la moyenne nationale. Il en est de même pour l’allocation au RSA, qui est de 9,1% contre 5,1% pour toute la France. Son taux de pauvreté s’élève à 18,2%.

En dressant le profil des personnes surendettées, les enquêteurs ont révélé que les personnes seules sont les plus touchées par cette situation. En effet, elles constituent les 61% des personnes alourdies par les arriérés de dettes.

Parmi ces personnes surendettées, 67% se trouvent dans un chômage déclaré, ou des salariés dont le revenu mensuel est inférieur au SMIC. Pour 53,4% de ces personnes, leur pauvreté provient du type de leur activité professionnelle, dont 55% d’entre eux ne détiennent aucun moyen de rembourser leurs dettes.

Une situation paradoxale

La Banque de France a publié son rapport annuel sur le surendettement des ménages pour l’année 2016, dans lequel elle fait le constat d’une augmentation de la dette immobilière, ainsi que des charges courantes des ménages français, bien que le nombre de dossiers de surendettement déposé auprès de la banque centrale ait constaté une baisse comparé à celui de l’année 2015.

Dans la région des Hauts-de-France, le nombre de dossiers déposés en 2016 atteint les 26.174 unités pour 31.128 personnes enregistrées en possession de dettes. En effectuant une répartition par tranche d’âge, la Banque de France répartit les personnes surendettées en 3 catégories bien distinctes :

  • 26,8% sont situées entre 45 à 54 ans,
  • 26,1% sont âgées de 25 à 44 ans et
  • 19,8% ont 25 à 34 ans.

À noter que 76,8% de ces personnes vivent avec un contrat de location de leur domicile. Toutefois, il semble que la région connaît une amélioration de sa situation, en enregistrant une baisse de 11% de son taux de surendettement. Un recul qui, d’ailleurs, peut se constater sur le plan national.

Comment arrive-t-on à une situation de surendettement ?

Selon les enquêtes, une situation de surendettement survient en contractant des crédits renouvelables, des prêts immobiliers ou encore des crédits à la consommation qui sont destinés à financer des charges courantes, telles que les factures diverses, le loyer, les assurances et autres.

Parmi les nombreuses régions ayant enregistrant de cas de surendettement sur tout le territoire français, la Somme et l’Oise sont celles qui traitent le moins de dossiers, dont le nombre de cas recensés se situe entre 400 et 500 durant l’année 2016.

Pour les régions de l’Aisne, du Pas-de-Calais et du Nord, le nombre de dossiers de surendettement déposés a excédé les 500 cas, en notant que pour cette dernière région, on enregistre 13.882 personnes qui croulent sous les dettes avec un montant moyen de 33.457 euros. Ce qui est plus tolérable par rapport à la situation de l’Oise qui enregistre une dette moyenne de plus de 50.000 euros.

Ceci dit, bien que le surendettement détienne encore un taux de près de 50% à la moyenne nationale dans les Hauts-de-France, la situation s’améliore sur le plan national, et même dans les régions, probablement grâce au recours au rachat de crédits.

appel gratuit 0 800 250 300