Left Menu
numéro meilleurtauxsolution

Les différences entre renégociation et rachat

 Explications sur le regroupement de crédit

Durant le remboursement d’un prêt immobilier, il arrive que l’emprunteur ait recours à une renégociation de son crédit. Cela se passe en principe lorsque le taux bancaire connaît une baisse considérable, comme c’est le cas pendant le premier semestre de cette année. Focus sur les principes qui différencient la renégociation de crédit et le rachat !

Depuis le début de l’année 2017, une baisse du taux d’intérêt a été constatée pour les crédits immobiliers. Une situation qui tourne à l’avantage des investisseurs. Il en résulte la hausse des dossiers de renégociation ou de rachat de crédits.

Et même si ces termes ont les mêmes significations pour la plupart des gens, il existe plusieurs principes qui les différencient. Entre autres, la renégociation de prêt est effectuée dans une même banque tandis que le rachat de crédit immobilier se fait auprès d’un autre établissement bancaire.

En outre, un rachat de crédit implique la restructuration des dettes de l’emprunteur, en les regroupant en un seul prêt.

Les principes d’une renégociation de prêt immobilier

Quand les taux d’intérêt sont bas, les emprunteurs ont intérêt à renégocier leur prêt immobilier. En effet, la renégociation de prêt peut être un levier pour réaliser des économies.

Du moment qu’elle respecte les conditions suivantes : l’écart entre le taux original du prêt et celui qui est en vigueur au moment de la demande doit être compris entre 0,7 et 1%, l’emprunteur doit encore se trouver dans le 1er tiers du délai de remboursement et la valeur à rembourser doit encore excéder les 70 000 euros.

Les conditions précitées permettent d’obtenir un bonus supérieur aux frais de dossier. Toutefois, la renégociation de prêt comporte un risque de refus de la banque. Car si le négociateur y trouve un profit grâce à la révision à la baisse de son taux de crédit, la banque y trouvera au contraire une perte d’argent. L’emprunteur doit donc pouvoir convaincre son banquier pour avoir gain de cause.

Le financement immobilier auprès d’une autre banque

Face au risque de refus de sa banque actuelle, l’emprunteur peut généralement recourir à un autre établissement bancaire pour demander un rachat de crédit immobilier. Cette action possède les mêmes principes que la renégociation de prêt, sauf qu’on demande à une autre banque de racheter son prêt immobilier et de bénéficier du taux actuel qui est moins élevé que celui de l’ancien prêt.

Pour cela, l’emprunteur doit ouvrir un nouveau compte bancaire qui est avantageux pour la nouvelle banque car son portefeuille client en sera développé.

Le rachat de crédit requiert un frais de dossier, des frais de garanties, ainsi que des indemnités de remboursement anticipés qui seront versés auprès de l’établissement prêteur. Ces derniers sont l’équivalent de la valeur des intérêts durant les 6 mois qui suivent la demande de rachat, et n’excèdent pas les 3% du reste à rembourser.

Le rachat de crédit hypothécaire

Le rachat de prêt hypothécaire a aussi pour objectif d’alléger les mensualités, de réduire le délai d’un prêt ou de bénéficier d’un capital supplémentaire pour effectuer des gros travaux ou acquérir un autre logement.

Ce type de rachat de crédit est également appelé restructuration de dettes car il permet de regrouper les financements immobiliers du débiteur en un seul prêt.

Étant donné que le prêt immobilier précédent a été garanti par une hypothèque, l’emprunteur doit payer les frais liés à la main levée de celle-ci au profit du premier prêteur avant de pouvoir signer une autre garantie.

appel gratuit 0 800 250 300