Left Menu
numéro meilleurtauxsolution

Les 10 indicateurs économiques de la France

 Pièces euros et drapeau français

Au cours de l’année 2017, le Conseil économique, social et environnemental a émis un rapport sur la situation de la France. L’institution s’est ainsi concentrée sur un certain nombre d’indicateurs économiques pour établir son étude. Ces indicateurs font partie des principaux éléments constitutifs du PIB, et dont la moindre évolution peut avoir une influence sur la situation économique du pays.

La santé économique de la France peut être déduite par une analyse des dix principaux facteurs de développement universellement connus. C’est dans cette optique que le Conseil économique, social et environnemental a effectué son analyse afin de pouvoir établir un rapport économique.

Ainsi, ces critères sont : l’emploi, la recherche, la dette, l’espérance de vie, la satisfaction, le revenu, la pauvreté, la scolarité, l’environnement et la biodiversité.

En ce qui concerne le facteur de la dette, les statistiques ont prouvé que les ménages français ont fait bondir leur taux d’endettement de 15 points en 10 ans en enregistrant un taux de 41% en 2005 pour arriver à 55,7% en 2015.

Ce rebondissement du taux d’endettement est une conséquence de la hausse des tarifs immobiliers, notamment en ce qui concerne le prix du mètre carré, mais à la baisse des taux qui a rendu les conditions d’emprunt et de rachat de crédits plus intéressantes pour les ménages.

Plus on est riche, plus on s’endette

Selon les statistiques recueillies, le nombre de dossiers de surendettement recensé auprès des organismes spécialisés est en nette régression, et la situation concerne essentiellement les personnes vivant seule, les chômeurs et les personnes qui ne possèdent pas d’activité professionnelle.

Paradoxalement, ce sont les ménages les plus riches qui ont tendance à s’endetter le plus. Les études ont montré que parmi les 10% des ménages les plus fortunés, un foyer sur deux possède une dette.

L’avenir économique du pays n’est pas très prometteur

Si l’on se penche sur la situation professionnelle des Français, on notera que le pourcentage des hommes détenant un emploi entre 25 et 49 ans a reculé de 11 points entre les années 1975 et 2014. Contrairement à cela, celui des femmes de la même tranche d’âge s’est accru de 19 points.

Par ailleurs, le sous-emploi est devenu un réel fléau pour les travailleurs français, surtout pour les femmes. 6,6% des travailleurs âgés de moins de 25 ans sont concernés par ce problème. Pour les hommes, cela ne touche que 3,8% des employés, tandis que les femmes sont plus atteintes avec un pourcentage de 9,8%.

Parallèlement, la durée des contrats de travail est de plus en plus courte, à tel point qu’actuellement, les employés peuvent obtenir des postes en CDD d’un mois. Certaines entreprises peuvent même proposer des durées encore plus courtes.

Aujourd’hui, 69% des contrats de travail en CDD recensés en France n’excèdent pas les 30 jours, et ce sont toujours les femmes qui en sont les plus concernées.

Malgré ces faits, la grande majorité des citoyens français (87%) semblent assez satisfaits de leur situation personnelle. Pour eux, c’est surtout la conjoncture économique du pays qui n’est pas trop rassurante. Pour exprimer ce paradoxe, le sociologue Jean Viard lui-même de dire : « bonheur privé et malheur public ».

Selon les sondages effectués au niveau européen et même mondial, la population française apparaît en effet dans la liste des « peuples les plus pessimistes » en ce qui concerne l’avenir de leur pays.

appel gratuit 0 800 250 300