Left Menu
numéro meilleurtauxsolution

L’inflation grignote le pouvoir d’achat des ménages britanniques

Illustration de l'inflation

Sur les trois premiers mois de l’année 2017, le revenu disponible par tête des ménages britanniques a diminué de 2% et cela en dépit du recul du taux de chômage. Il s’agit de la baisse la plus importante enregistrée depuis 2011. Elle est essentiellement expliquée par la forte inflation qui frappe la Grande-Bretagne de plein fouet. Gros plans !

L’ONS (Office for National Statitics) fait état de la situation économique de la Grande-Bretagne après le Brexit. Les statistiques de l’institut révèlent qu’entre janvier et mars 2017, le PIB par tête dans le pays est en hausse tandis que le taux de chômage régresse. Toutefois, l’ONS indique que l’inflation progresse considérablement dans le pays ce qui affecte considérablement le revenu des ménages.

La forte hausse des prix laisse penser que la récession pourrait s’installer dans les mois à venir. Pour les ménages britanniques, il est plus que jamais indispensable de garder un contrôle sur leur revenu et sur leurs dettes.

Certains optent pour le rachat de crédits pour gérer plus facilement leurs dettes. Concrètement, il s’agit de réunir toutes les dettes en une seule pour en diminuer les mensualités à rembourser.

Une baisse graduelle du revenu des ménages

Par rapport au premier trimestre 2016, le revenu disponible par tête des ménages s’est inscrit à la baisse sur les trois premiers mois derniers. Évaluée à 2%, il s’agit de la plus forte baisse enregistrée depuis 2011, alors que l’économie du pays subissait de front une crise financière.

À noter que depuis trois trimestres consécutifs, le revenu disponible des ménages britanniques ne cesse de s’amoindrir et l’érosion s’accélère. Sur la période de juin à décembre de l’année dernière, le revenu s’est amenuisé, mais le déclin ne dépassait pas les 1%.

Il y a quelques semaines, la fondation Joseph Rowntree a dévoilé en rapport qui révèle qu’en dépit de l’augmentation du salaire minimum en Grande-Bretagne, la hausse ne parvient pas à résorber celle du prix des biens de consommation courante et le gel de certaines prestations sociales.

L’inflation comme principale cause de la baisse du revenu

La diminution du revenu des ménages britanniques vient essentiellement de la flambée des prix dans le pays.

Au premier trimestre 2017, l’inflation en Grande-Bretagne a grimpé à 2%, accélérée par la dépréciation de la livre. À noter qu’au début de l’année dernière, l’inflation britannique était évaluée à 0,3%.

L’accélération du niveau cette année est en partie attribuée à la sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne en juin 2016. En témoigne le rapport de la Banque d’Angleterre publié en mai dernier qui révèle que l’inflation ne cesse de progresser depuis le vote du Brexit.

Et les économistes prévoient même que celle-ci pourrait culminer aux alentours des 3% avant la fin de l’année, soit le plus haut niveau enregistré depuis 2012.

appel gratuit 0 800 250 300