Left Menu

Retour de l’inflation, 2017 commence bien !

Hausse des prix : inflation

Après deux années d’inflation quasiment nulle, les prix à la consommation ont légèrement haussé en 2016.

D’après les estimations provisoires de l’Insee, les prix ont connu une hausse de 0.3% en décembre, pour un total de 0.6% sur l’ensemble de l’année 2016. Cette hausse, bien qu’elle soit légère, est tout de même trois fois supérieure à celle enregistrée en 2015.

Elle a été principalement causée par les prix du pétrole. D’ailleurs, ce phénomène devrait se poursuivre jusqu’en 2017. Toutefois, ce retour de l’inflation reste néanmoins fragile, selon les analystes économiques.

Comme le prix du pétrole y est pour grand-chose, ces professionnels estiment que cette hausse est surtout dépendante d’un facteur exogène. Quelques précautions sont encore à prendre concernant le secteur.

Une inflation encore faible, selon les analystes

Selon Eric Heyer, chercheur, bien que le retour de l’inflation soit une bonne nouvelle, il faut préciser qu’il est encore fragile. D’ailleurs, il le rappelle "La cible que s'est fixée la BCE est à 2%. On en est encore loin". Hélène Baudchon, économiste chez BNP Paribas, rejoint cette hypothèse.

Selon elle, "il reste encore du chemin à parcourir" concernant l’inflation. Selon ses dires, « même si le risque de déflation est écarté, la faiblesse de l’inflation risque de se poursuivre. » Ces inquiétudes sont surtout basées sur la principale cause du redémarrage de l’inflation, qui est la hausse des cours du pétrole.

Pourtant, ce facteur est dit « exogène ». Il ne sera plus pris en considération au cours des prochains mois étant donné que le prix devra se stabiliser. La remontée, basée essentiellement sur la composante énergie, n’est pas considérée comme la bonne manière de faire progresser l’inflation.

L’Insee prévoit une augmentation de l’inflation à un rythme modéré au premier semestre de 2017 à 1% en rythme annuel en juin. Il faut se rappeler que l’inflation se trouve toujours dans un contexte de croissance faible.

Rebond des prix de l’énergie, principale raison du redémarrage de l’inflation

Principalement, l’origine de la progression de l’inflation est le rebond des prix de l’énergie accompagné de la hausse saisonnière des prix des services, liée "essentiellement à ceux des transports aériens". Selon l’Insee, la hausse des cours du pétrole y est pour beaucoup.

Le baril est actuellement proche de 55 dollars, alors qu’il a connu une chute sous la barre des 30% en début de l’année 2016. Durant cette période (février et avril), les prix à la consommation étaient en recul faisant craindre à une baisse des prix et des salaires.

Cette situation, qui a touché l’ensemble de la zone euro, a poussé la banque centre européenne à intensifier sa politique monétaire. Celle-ci tend vers un programme de regroupement de crédits dans le cadre de rachat de dettes.

appel gratuit 0 800 250 300