Left Menu
numéro meilleurtauxsolution

En Seine-et-Marne, le nombre de ménages surendettés diminue

Couple avec des dettes financières

Selon la décision de la commission de surendettement, les ménages en difficulté peuvent dorénavant être saisis par un dispositif de conciliation.

Récemment, une réunion de la commission plénière de surendettement de Seine-et-Marne s’est tenue à Melun, au sein de l’antenne de la Banque de France. De nombreux foyers se retrouvent en situation de surendettement, et il devient essentiel de parvenir à un consensus afin que les créanciers et les débiteurs puissent trouver un terrain d’entente.

Avec la préfecture, la Banque de France constitue la commission départementale de surendettement à Seine-et-Marne. Ainsi, selon la définition fournie par cette institution, le surendettement concerne les ménages qui ne parviennent pas à honorer leurs dettes par rapport aux crédits qu’ils ont souscrits, ou encore qui n’arrivent pas à rembourser un découvert bancaire, ni même à payer leurs factures.

Cette commission a ainsi pour ambition de trouver un moyen afin que les débiteurs et leurs créanciers puissent trouver un arrangement entre eux par rapport au paiement des dettes cumulées par les emprunteurs.

Une situation paradoxale

À Seine-et-Marne, la situation d’endettement des ménages semble présenter une certaine contradiction. En effet, l’on assiste à une diminution du nombre des foyers surendettés, mais en contrepartie, ceux qui se retrouvent dans une telle situation ont une grande difficulté à honorer leurs dettes. Le bilan annuel de la Banque de France prouve les faits.

Le vendredi 10 février 2017, la commission de surendettement a présenté le bilan annuel de Seine-et-Marne à Melun, dans l’enceinte même de la Banque de France. Président de ce dispositif, le préfet, Jean-Luc Marx, a souligné qu’ « en 2016, nous avons examiné près de 3500 dossiers contre 4 100 en 2015 ». L’on constate donc qu’en une année, le nombre de dossiers de surendettement traités par l’entité a connu une baisse d’environ 15%. Par contre, l’endettement moyen des Seine-et-Marnais est en nette progression. En effet, l’instance a enregistré près de 63.000 euros de dettes en 2016, contre 57.000 euros pour 2015. Cette évolution est essentiellement due à la progression démographique de la région. En outre, avec un ratio de 35%, les prêts à la consommation tiennent une part importante dans l’endettement des emprunteurs. Face à cette situation, la commission veut prêter mains fortes aux ménages surendettés afin qu’ils puissent se sortir de leur situation. Jean-Benoît Dubois d’expliquer :

Notre commission veut se mettre à la disposition des particuliers qui estiment avoir besoin d’aide. Nous traitons les dossiers au cas par cas. C’est un suivi individualisé pour prendre en compte toutes les situations mais le traitement repose sur la confiance .

Jean-Benoît Dubois

Quelles alternatives au surendettement ?

Lorsque l’on se retrouve dans une situation de surendettement la première chose à faire est de procéder à une optimisation de la gestion de son budget. En effet, un surendetté n’a aucun intérêt à ne pas envenimer sa situation, et doit ainsi trouver le moyen de gérer ses finances de manière à ne plus contracter de nouvelles dettes.

Les ménages surendettés peuvent faire appel aux services du centre communal d’action sociale, ou encore des services sociaux du conseil général qui sont des entités spécialisées dans le domaine du surendettement, afin de les conseiller sur la manière d’équilibrer leur budget. Ces organismes vont alors les aider à établir un dossier de demande de rachat de crédits, suivant les procédures dictées par la loi. Une fois que tous les documents requis aient été réunis, le dossier sera envoyé à la commission de surendettement, qui tranchera de sa recevabilité.

appel gratuit 0 800 250 300