Left Menu
numéro meilleurtauxsolution

Le marché du crédit immobilier en bonne santé

Secteur immobilier

La production et la renégociation de crédits immobiliers ont significativement progressé depuis quelques mois.

Depuis le mois de juin 2016, le marché du crédit immobilier s’est amélioré. Les encours globaux atteignent 891 milliards d’euros en novembre dernier. Cette performance est grandement tirée du niveau très faible des taux de crédits immobiliers.

Selon les statistiques de La Banque de France, ces derniers ont reculé jusqu’à 1,56% au mois de novembre. Cette baisse des taux a de ce fait redonné du pouvoir d’achat aux emprunteurs qui n’ont pas hésité à souscrire des prêts à l’habitat.

Grâce à cette demande dynamique de prêts, les établissements de crédit ont ainsi pu augmenter leur production de crédits immobiliers. Outre la distribution de nouveaux crédits, les opérations de renégociation s’inscrivent également à la hausse.

Les transactions de rachat de crédits se sont en effet considérablement étoffées du fait que les emprunteurs désirent vivement renégocier leur prêt pour bénéficier de meilleurs taux. Au mois de novembre, les rachats de crédits représentent 58,8% du total des prêts immobiliers octroyés. Détails !

Une production de crédits immobiliers à la hausse, dopée par les taux bas

Les taux extrêmement bas incitent les emprunteurs à souscrire des prêts immobiliers. Conséquence, la distribution de crédits à l’habitat a nettement augmenté.

Les taux immobiliers sont à un niveau historiquement bas. Si le taux moyen fixe était de 1,85% en juin 2016, il n’a cessé de reculer chaque mois, s’inscrivant à 1,78% en juillet, à 1,72% en août, à 1,68% en septembre, à 1,60% en octobre et à 1,56% en novembre.

En janvier dernier, les taux immobiliers pratiqués par les établissements financiers tournent autour de 1,65%, ce qui laisse présager qu’ils repartiront bientôt à la hausse, mais ils devraient rester tout de même attractifs. Quoi qu’il en soit, les taux n’ont jamais été aussi bas. La Banque de France explique que

Ces conditions favorables poussent la production de crédits nouveaux à l’habitat à la hausse…

Banque de France

Les statistiques en témoignent étant donné qu’en novembre dernier, la distribution de prêts immobiliers a augmenté de 4,1% sur un an. En termes d’encours, sur une production totale de 1 086 milliards d’euros, les crédits à l’habitat pèsent pour 891 milliards d’euros.

Une évolution considérable du volume des renégociations de crédits immobiliers

La Banque de France indique par ailleurs que le niveau très bas des taux pousse à la renégociation.

La renégociation, également appelée rachat de crédits immobiliers ou encore regroupement de crédits immobiliers est une technique financière consistant à faire racheter son prêt afin de bénéficier de meilleures conditions.

Dans la situation actuelle du marché, marquée par des taux extrêmement bas, il est ainsi tout à fait compréhensible que les emprunteurs déjà propriétaires cherchent à renégocier leur crédit immobilier pour pouvoir profiter de ces taux avantageux.

Les statistiques de la Banque de France indiquent qu’en novembre dernier, les rachats de crédits représentent 58,8% des prêts à l’habitat nouvellement souscrits. La progression est flagrante une fois que ce chiffre est comparé à ceux des mois précédents. En effet, cette proportion n’était que de 38,1% en juin, 43,9% en juillet, 49,9% en août, 51,6% en septembre et 54% en octobre.

appel gratuit 0 800 250 300