Left Menu

Le marché du logement a fait une excellente année

Icone du logement

L’année 2017 a été particulièrement rentable pour l’immobilier français, notamment le secteur des prêts immobiliers et celui du logement. Plusieurs facteurs ont encouragé les particuliers à investir dans ce domaine. Les réformes prévues dans le cadre des dispositifs qui ont facilité l’accès au logement risquent toutefois de freiner cet élan à partir de 2018.

Les taux immobiliers ont été particulièrement encourageants

Depuis 2015, l’année où les taux immobiliers ont entamé leur baisse progressive, les ménages français ont pu profiter d’excellentes conditions pour réaliser leurs projets immobiliers.

Les taux d’intérêt particulièrement avantageux des trois dernières années (2015-2016-2017), ils ont atteint leur niveau historiquement le plus bas à l’automne 2016, ont augmenté de manière notable le pouvoir d’achat immobilier des Français qui ont su en tirer parti. Le rachat de crédits immobiliers a également été favorisé par ces taux.

Bien qu’ils aient commencé à remonter un peu à partir de décembre 2016 avant de redescendre à la rentrée 2017. À la fin de cette année, un record historique de plus de 935 000 transactions devrait être comptabilisé.

Divers dispositifs ont également facilité les investissements

En plus des taux d’intérêt bas, qui sont restés au-dessous des 2%, divers dispositifs ont également facilité l’accès au logement aux ménages français.

Les prêts aidés notamment le Prêt à taux zéro (PTZ), les APL accession (Aides personnelles au logement accession), et le Prêt à l’accession sociale (PAS), ont permis à de nombreux ménages d’acquérir leur premier logement.

Cumulés et combinés avec un crédit classique, ils permettent de réunir les sommes requises.

Les PTZ, qui offrent la possibilité d’avoir un crédit pouvant financer 40% de prix d’achat, ont contribué à augmenter de 20% les achats dans le neuf. Le dispositif Pinel pour sa part a permis de financer 53% des ventes dans le secteur du locatif.

Des réformes qui risquent de changer la donne

La loi logement applicable à partir de l’année prochaine prévoit un recentrage du PTZ et de la loi Pinel sur les zones tendues.

Ces dernières incluent les zones urbaines et péri-urbaines où la demande en logement est nettement supérieure à l’offre.

Cette mesure du gouvernement, à laquelle vient s’ajouter les prix de plus en plus élevés des logements, va sûrement quelque peu refroidir les investisseurs, en fonction des localités toutefois.

appel gratuit 0 800 250 300