Left Menu

La France parmi les mauvais élèves dans le classement de Bruxelles

Batiment de la commission européenne

Comme tous les ans, la Commission européenne a publié une évaluation des budgets européens. Elle a ainsi épinglé quelques pays, jugeant leurs prévisions budgétaires à risque. L’Hexagone en fait partie. Il faut par ailleurs savoir que l'Italie, le Portugal, la Belgique, la Slovénie et l'Autriche s’écarteraient également des objectifs fixés.

Bruxelles vient de pointer les budgets prévisionnels de 6 pays, dont la France. D’autres font toutefois figure d’élèves exemplaires, notamment ceux qui sont situés au nord de la zone euro. En outre, la Commission européenne se préoccupe également de la dette publique élevée du Portugal et de l’Italie.

Notons au passage qu’un ménage endetté peut opter pour un regroupement de crédits pour bénéficier d’un certain nombre d’avantages. En ayant recours à cette solution financière, il retrouvera son pouvoir d’achat. I

l aura également l’occasion de concrétiser un nouveau projet et de mieux gérer son budget. Celle-ci permet également d’éviter une situation de surendettement.

Le budget de la France présente un risque de non-conformité

D’après les évaluations rendues publiques par Bruxelles, la France figure dans la liste des pays dont les budgets prévisionnels sont jugés non conformes aux les règles européennes. Il faut cependant savoir qu’elle n’est pas la seule mauvaise élève.

En effet, on retrouve également l’Italie, le Portugal, la Slovénie, la Belgique ou encore l’Autriche. Certes, ces pays ont réduit leurs déficits budgétaires, mais ces derniers sont actuellement dans la fourchette autorisée des 3%.

La Commission européenne s’inquiète notamment de la dette

Bruxelles accorde également une attention particulière à la dette. La situation risque d’empirer. Si le déficit public est souvent de 1,5% du PIB dans l’Union européenne, celui du Portugal et de l’Italie s’établit à plus de 130%. Il faut savoir que celui de l’Espagne a également excédé les 100%. En ce qui concerne la France, elle cumule à la fois l’endettement public, la dette des entreprises et des ménages.

À l’heure actuelle, la dette ne cesse d’augmenter. Cependant, la situation n’est pas particulièrement inquiétante du moment que les taux ne remontent pas. Par ailleurs, il est nécessaire de favoriser la croissance afin de réduire l’endettement. Il faut également savoir que la croissance du Japon est très faible. En même temps, le pays supporte une dette colossale.

Soulignons en outre qu’avec un rachat de crédits, un emprunteur bénéficie d’une réduction de mensualités. Il pourra ainsi réaliser des économies substantielles. Comme il ne subira plus qu’un seul prélèvement mensuel, il profitera également d’une gestion de budget simplifiée.

En regroupant ses prêts, il aura également la possibilité de financer des projets tels que des travaux d’aménagement, un achat de véhicule, etc.). De plus, son taux d’endettement personnel baissera de manière considérable.

appel gratuit 0 800 250 300