Left Menu
numéro meilleurtauxsolution

La classe inférieure souffre d’inégalité de revenus aux États-Unis

 Différence de ménage

Le monde d’après-guerre se caractérise par une société de consommation. Ce mode de vie encourage la population à souscrire diverses formes de crédit. Effectuée d’une manière excessive, cette démarche expose l’emprunteur au risque de surendettement. Pour le cas des États-Unis, cette habitude freine actuellement la progression des revenus des individus appartenant à la classe inférieure.

Longtemps considérée comme la plus solide au monde, l’économie américaine dévoile aujourd’hui l’une de ses failles : l’insolvabilité de sa population. D’après une révélation du New York Times, les revenus de la classe inférieure tardent à progresser depuis des décennies.

Branko Milanovic, chercheur de premier plan sur les questions relatives aux inégalités, explique la tendance par le surendettement résultant notamment d’un recours fréquent au crédit.

Auparavant, les consommateurs demeuraient insensibles à cette fracture. Depuis la Grande récession, ils découvrent cependant leur incapacité à régler leurs dettes. Une grande partie de la population était dépossédée de sa maison en raison de ce problème.

Un recours excessif au crédit contribue largement à l’inégalité

Le journal New York Times vient de publier un graphique de la progression des revenus entre 1980 et 2014. Le document indique que les revenus des personnes qui se trouvent au bas de l’échelle progressaient rapidement en 1980.

Contrairement à cette catégorie de population, les individus qui occupent le haut de l’échelle voyaient leurs revenus ralentir durant cette époque. Pourtant, depuis des dizaines d’années, les tendances montrent une inversion des situations.

Branko Milanovic interprète les faits en évoquant la possibilité, pour les ménages américains, d’opter d’une manière excessive à un prêt. Pour le cas de la classe inférieure, en particulier, le niveau de la consommation augmente continuellement alors que le salaire réel et le revenu restent à un niveau stationnaire.

À cet effet, les inégalités de revenus s’accroissaient fortement par rapport à celles de consommation. Au final, l’emprunt empêchait les consommateurs de connaître leur véritable situation économique.

Un problème qui se retrouve en Europe

En relativisant les faits, l’ancien économiste au sein de la Banque Mondiale constate une différence entre le cas de l’Europe et celui de l’Amérique. Elle se caractérise notamment par le niveau du phénomène et non par sa nature. Ainsi, dans le continent européen, les élites imposent rarement leurs points de vue.

De plus, la stagnation des revenus de la classe moyenne se présente d’une manière moins flagrante. En revanche, les États-Unis exercent une influence sur la politique et l’économie mondiale. En conséquence, le phénomène de dissemblance constaté en Amérique se reproduit en Europe.

Le problème de disparité des revenus évoqué par le quotidien américain nous rappelle l’importance d’un rachat de crédits. Avec cette démarche, l’emprunteur peut regrouper plusieurs crédits en un seul. Il peut, par la suite, envisager de nouvelles perspectives d’investissements.

appel gratuit 0 800 250 300