Left Menu
numéro meilleurtauxsolution

Les clés d’une opération de rachat de crédits réussie

reussite d'une operation de rachat de credits

Dans le contexte de taux d’intérêt historiquement faibles actuel, de plus en plus d’emprunteurs recourent au rachat de crédits. Grâce au regroupement des dettes en cours en un nouveau contrat unique à un taux plus compétitif et à la durée allongée, les mensualités sont allégées. Conseils pour une opération de restructuration réussie.

Bien préparer un rachat de crédits

Pour convaincre les banques, vous devez présenter un dossier solide. Il doit contenir au minimum une copie des pièces d’identité, accompagné de tous les documents permettant d’évaluer précisément votre situation financière : fiches de paie, relevés bancaires, livrets d’épargne… Il faut également les tableaux d’amortissement de tous les emprunts à racheter, avec le capital restant dû pour chacun d’entre eux.

Prenez également le temps de faire des simulations grâce aux outils gratuits disponibles en ligne. En faisant varier les différents paramètres (durée, taux, montant des échéances), vous connaîtrez l’impact probable du rachat de crédits sur votre budget. Avoir une idée des conditions auxquelles vous pouvez prétendre vous aide en outre à mieux négocier.

Considérant l’engouement des ménages pour ce type de montage financier, le marché en matière de regroupement de prêts est large. Avant de vous engager, comparez différentes propositions et vérifiez vos capacités de remboursement.

Au besoin, adressez-vous à un courtier, qui entretient des relations de proximité avec les prêteurs, vous déniche l’offre la mieux adaptée et vous accompagne la constitution d’un bon dossier.

Faire un rachat de crédits en étant en situation difficile

Si vous accumulez les dettes, que vous souffrez d’une maladie grave ou êtes au chômage, votre rachat de crédits peut s’avérer plus difficile à cause de la solvabilité. Vous devrez alors fournir une caution ou convaincre un co-emprunteur, afin d’avoir l’indispensable garantie exigée par la banque ou l’organisme de crédit sollicité.

Dans le cas où vous êtes propriétaire de votre résidence principale, même en étant fiché FICP ou interdit bancaire, tant que votre taux d’endettement n’atteint pas 50 %, vous pouvez recourir au réméré. Cette alternative au regroupement de prêts consiste à vendre votre bien à la banque avec droit de préemption pour sa reprise au terme d’une période fixée au départ. Entretemps, vous devenez locataire de votre habitat, ce qui vous évite de déménager.

Pour pouvoir effectuer un réméré immobilier, vous devez notamment justifier de revenus réguliers et posséder le logement où vous résidez habituellement.

appel gratuit 0 800 250 300