Left Menu
numéro meilleurtauxsolution

Les différents types de rachat de crédit immobilier à connaître

 Gestion de crédits immobiliers

Le rachat de crédit immobilier présente de nombreux avantages aussi bien pour l’emprunteur que pour la banque prêteuse. Encore faut-il trouver un établissement qui accepte de vous financer.

Rachat de crédit immobilier : le plus avantageux

Parmi les différents types de rachats de crédit qui existent, c’est certainement le seul qui demeure le plus intéressant pour les deux parties.

En effet, en cas d’impayés, la banque est assurée de récupérer les sommes prêtées, étant donné qu’elle pourra toujours engager une procédure de saisie du bien ou faire jouer le cautionnement. Surtout, l’opération paraît moins risquée, sachant que les propriétaires ne représentent pas plus de 20 % des cas de surendettement.

Autres avantages du rachat de crédit immobilier :

  • Le financement porte jusqu’à 90 % de la valeur du bien (rarement 100 %).
  • La durée de remboursement peut aller jusqu’à 30 ans, ce qui est particulièrement adapté aux cas extrêmes.
  • Les taux d’intérêt, qu’ils soient fixes ou révisables, capés on non, figurent parmi les plus attractifs sur le marché.
  • Possibilité de financer un projet d’envergure et même de disposer d'une trésorerie d’appoint pour rembourser vos dettes diverses.
  • L’âge limite pour souscrire un rachat de prêt immobilier est fixé à 90 ans.
  • Il est ouvert aux personnes fichées au FICP.
  • Les conditions d’octroi sont moins contraignantes.

Les différents types de rachat de crédit immobilier

On distingue deux types de regroupement de crédit immobilier : le rachat de crédit hypothécaire et le rachat de prêt cautionné. Sachez que ce dernier est destiné exclusivement aux meilleurs candidats (pas d’antécédents bancaires ni de restructuration antérieure, entre autres).

Le rachat de crédit hypothécaire

C’est la solution la plus répandue. Les conditions d’octroi sont généralement plus souples. Elle est accordée sous la condition de mise en hypothèque du bien, soit en premier rang utile, soit en second rang si la situation l’exige.

En principe, l’hypothèque conventionnelle remplace celle constituée par la banque qui a accordé le crédit immobilier ou prend rang immédiatement après le premier afin d’éviter les frais de mainlevée.

Le rachat de crédit cautionné

Cette formule, pour sa part, fait intervenir un établissement spécialisé dans le cautionnement de crédit immobilier. En cas d’impayés, c’est cet organisme qui se charge de rembourser les échéances non payées à la banque.

Le coût d’une caution diffère d’un établissement à un autre et comprend une participation au Fonds Mutuel de Garantie (FMG). Quoi qu’il en soit, le bien ne doit pas faire l’objet d’une inscription hypothécaire ou de PPD (privilège prêteur de deniers) pour laisser place à l’établissement de cautionnement en cas de sinistre.

appel gratuit 0 800 250 300