Left Menu
numéro meilleurtauxsolution

2017 : une année qui s’annonce morose

Révision des crédits

L’année 2017 s’annonce délicate. Certes, aucun effondrement n’est en vue, mais il n’y aura pas non plus relance des activités.

Des perspectives économiques moins bonnes en 2017

Les prévisions de la Banque de France tablent sur une progression de 1,3 % du PIB pour 2017, soit 0,2 point d’écart par rapport aux attentes du gouvernement. En cause : la dissipation du gain de pouvoir d’achat résultant de la diminution des prix du pétrole, et une baisse de la consommation privée entraînant un recul de la demande intérieure.

Le niveau de l’inflation est également pointé du doigt. Pour 2017, une hausse des prix de l’ordre de 1,2 % est attendue contre 0,3 % cette année. Le pouvoir d’achat des ménages va certainement en pâtir. La hausse du revenu disponible réel sera cependant limitée à 1,2 % contre 1,8 % en 2016. La tendance sera la même pour la consommation : une progression de 1,2 % est attendue en 2017 contre 1,5 % en 2016.

En ce qui concerne l’investissement des entreprises, il devrait évoluer positivement en raison de la faiblesse des taux d’intérêt, également favorable aux opérations de regroupement de crédits.

Un ralentissement est toutefois attendu à partir d’avril 2017 une fois les effets du suramortissement dissipés. En conséquence, l’an prochain, l’investissement va décélérer, il ne progressera que de 1,8 % contre 3,3 % à la même période l'année précédente.

Quelques améliorations à prévoir

Heureusement, les perspectives sont moins sombres pour l’export. Le manque de dynamisme de la demande intérieure sera compensé par une amélioration des échanges extérieurs. Une progression de 3,2 % de la demande extérieure est escomptée en 2017 contre 2 % en 2016.

Cela devrait se traduire par une augmentation du volume des exportations de l’ordre de 4,3 %. Ainsi, de 2017 à 2019, le commerce extérieur ne devrait pas impacter négativement le PIB.

Un recul des chiffres du chômage est également attendu. En 2018, le taux de chômage devrait s’établir à 9,7 % contre 10 % en cette fin d’année.

appel gratuit 0 800 250 300